Mountain gorilla, East Africa

De nombreux gorilles sont depuis quelques années observés en train de monter en altitude, n’hésitant pas à atteindre les sommets de certains volcans, au risque de s’exposer aux agriculteurs locaux. Pourquoi prendre autant de risques, et tourner le dos à la protection de leurs parcs nationaux ?

Des chercheurs de l’Université de Western Australia (UWA), en collaboration avec le Dian Fossey Gorilla Fund, ont récemment suivi les gorilles de montagne de la région de Virunga, au Rwanda. Leur but était de comprendre pourquoi ces derniers prenaient le risque de s’aventurer au-delà des limites de leur parc national, s’exposant parfois aux colères de certains hommes.

Nous nous sommes interrogés un moment sur les incitations de ces escapades“, explique à Newsweek Cyril Grueter, principal auteur de l’étude publiée dans la revue BiotropicaAprès tout, les gorilles entrent en conflit avec les agriculteurs locaux, alors ces excursions ne sont pas sans risques. Nous avons alors pensé que certaines des plantes qu’elles ciblent en dehors du parc doivent être extrêmement actives sur le plan nutritionnel“.

Et c’est effectivement le cas. En suivant les gorilles dans leurs escapades, les chercheurs se sont aperçus que les primates n’hésitaient pas à s’aventurer plus en altitude pour se nourrir d’écorce d’eucalyptus, une plante très riche en sodium. “L’arbre n’est pas originaire de la région, mais a été largement planté pour être utilisé par l’homme dans les environs du parc, explique le chercheur. Ils s’aventurent également parfois dans une région proche du sommet des volcans où ils récoltent des plantes qui ne poussent que dans ces environnements montagneux inhospitaliers“.

Comparant les composés nutritifs des écorces d’eucalyptus avec ceux retrouvés dans les plantes habituellement ingérées par les gorilles dans le parc, les chercheurs se sont aperçus que ces écorces contenaient presque 100 fois plus de sodium. Les plantes normalement consommées par les primates étaient en revanche très pauvres en sel. Or, le sodium est un nutriment essentiel, notamment pour “les processus physiologiques tels que les fonctions musculaires et nerveuses et le maintien des niveaux de liquide dans diverses parties du corps“, explique le chercheur.

Ainsi, les gorilles s’aventurent et s’explosent pour éviter les carences. Les chercheurs espèrent maintenant, à la vue de ces résultats, que les populations locales seront plus clémentes avec les gorilles qui ne cherchent finalement qu’à répondre aux besoins de leur organisme. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here