Un écologiste brésilien a réussi à filmer au Brésil un papillon de nuit, perché sur la tête d’un passereau somnolant, en train de siroter ses larmes à l’aide de sa trompe. D’après les chercheurs, l’insecte obtient ainsi des éléments minéraux indispensables, en premier lieu du sodium.

Un écologiste de l’Institut National de Recherche d’Amazonie (INPA), Leandro Moraes, a filmé l’année dernière dans une forêt amazonienne un papillon de nuit boire les larmes d’un oiseau tropical, qui somnole et ne se doute de rien, relate le site Science. La vidéo a en outre servi de base pour un nouvel article de recherche publié récemment dans la revue Ecology.

Dans cette vidéo mise en ligne, on peut voir un fourmilier à menton noir somnoler sur une branche alors qu’un papillon de nuit est perché au sommet de la tête de cet oiseau. Le papillon tâtonne à l’aide de sa trompe autour de l’œil de l’animal et ouvre même sa paupière pour siroter ses larmes.

«Les invertébrés qui se nourrissent de larmes d’oiseaux sont filmés assez rarement: il existait jusqu’alors seulement deux enregistrements pris à Madagascar et en Colombie», explique M. Moraes dans son nouvel article.

«Si l’occasion se présente, poursuit-il, les papillons introduisent leur trompe morphologiquement adaptée à ces fins de la zone oculaire d’un oiseau pour se nourrir de ses larmes.» D’ailleurs, un comportement similaire est observé chez un certain nombre d’autres insectes, se nourrissant entre autre de «larmes» de crocodiles et de lézards.

Le fait de boire des larmes peut aider les papillons à obtenir certains nutriments qui leur manquent, principalement du sodium et des protéines, sans causer de dommages à l’œil de l’oiseau, conclut le chercheur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here