Si l’on englobe l’ensemble de son cycle de vie, une voiture électrique peut émettre plus de CO2 qu’un véhicule diesel. Comment et pourquoi ? Les batteries électriques ? Des réservoirs bourrés de métaux rares, très polluants et monopolisés par la Chine. Guillaume Pitron, a pendant huit ans parcouru la planète pour enquêter sur la fameuse “transition écologique” qui n’est pas si verte.

2 Commentaires

  1. Pas besoin de sortir de l’école de journalisme ni de polytechnique pour avoir pigé ce problème depuis le début. Par exemple, on ajoute un super-périphérique pour soulager l’actuel, par conséquent davantage d’automobilistes emprunteront le super périph et… l’ancien. Résultat : encore plus de trafic et de voitures ! Idem pour tous les trucs de « mobilité » (la créativité des propagandistes du commercial perpétuel ont autant de génie sémantique qu’un concombre de mer) qui ont ajouté bruit, encombrement des trottoirs, agitation et danger à un trafic de bagnoles qui, lui, ne diminue jamais malgré toutes les crétineries bobos de l’Âne Hidalgo.
    Le livre de ce grassouillet journaliste opportuniste fera juste pschiiiiiit dans le monde de la pollution globale et ce sont les mômes actuels et à venir qui paieront lourdement la facture en terme de santé.

  2. Le coeur du problème, c’est la démographie.

    On ne peut freiner l’épuisement des ressources et de la pollution tant que les naissances continuent à être encouragées par une multitude de mécanismes et dispositions législatives et règlementaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here