La fonte du pergélisol ainsi que les rejets carboniques ont réduit les émissions de CO2 presque en totalité, ce qui fait que les rejets excessifs de gaz à effets de serre rendent la catastrophe climatique pratiquement inévitable, estime un groupe international de chercheurs.

Un groupe international de chercheurs autrichiens, français, britanniques, allemands et suisses ont constaté que la fonte du pergélisol ainsi que les rejets de carbone avaient provoqué la baisse des émissions de CO2 jusqu’à presque zéro. Ceci fait que les rejets excessifs de gaz à effets de serre rendent la catastrophe climatique pratiquement inévitable, relate la revue Nature Geoscience.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont évalué l’impact de rejets de gaz carbonique et de méthane, provoqués par la fonte du pergélisol sur les émissions de CO2.

Selon eux, il n’existe que quelques scénarios quant au futur prévisible. Ainsi, certains spécialistes ont commenté plusieurs situations prenant en compte l’augmentation progressive de la température moyenne.

D’après l’accord de Paris, la croissance de la température moyenne peut atteindre 2,5ºC. Néanmoins, il est impératif de prendre des mesures pour limiter cette augmentation à 2ºC.

Cependant, compte tenu de ce scénario, la fonte du pergélisol entraînera la réduction des émissions du CO2 de 16%. En dépassant cette limite même d’un degré, les émissions de CO2 baisseront jusqu’à 25%. Pour une limite dépassée de 1,5ºC, les émissions pourraient être réduites jusqu’à 100%.

Ceci dit, le dépassement des limites est la stratégie la plus risquée. Dans certains scénarios les émissions de CO2 seront en effet quasiment nulles.

À l’heure actuelle, on assiste à la réalisation du scénario du dépassement de la limite, c’est pourquoi, selon les chercheurs, l’humanité doit être prête à faire face à des conséquences catastrophiques.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here