Selon les Grecs anciens, Gaïa était une divinité primordiale et la personnification de la Terre. En fait, son nom peut se traduire par « pays » ou « terre ». Dans la mythologie grecque, Gaïa était la deuxième créature à avoir émergé lors de la création de l’univers. Elle est mieux connue comme la mère des Titans, bien qu’elle ait aussi eu d’innombrables autres enfants.

Selon une version du mythe grec de la création, Gaïa (aussi écrit Gaea), Chaos et Eros coexistaient au début des temps. Un autre mythe affirme que ces trois entités sont issues d’un œuf cosmique. Le mythe le plus connu sur Gaïa, cependant, peut être trouvé dans la Théogonie de Hésiode, un poème qui décrit l’origine des dieux. Dans cette œuvre littéraire, Gaïa aurait surgi après le Chaos. Gaia a ensuite donné naissance à Ouranos, la personnification du Ciel, qu’elle a pris pour époux. Gaia a également donné naissance (par elle-même) à Ourea (les montagnes) et Pontus (la mer).

Anselm Feuerbach : Gaïa (1875). Peinture de plafond, Académie des Beaux-Arts de Vienne. Domaine Public )

La famille de Gaia s’agrandit

Avec Ouranos, Gaïa a donné naissance aux Douze Titans

Hésiode évoque douze Titans, six fils :

Cronos

Fils d’Ouranos (le Ciel) et Gaïa (la Terre), Cronos est le plus jeune des Titans. Selon la légende, il dévore ses cinq enfants à leur naissance. Son sixième enfant, Zeus fut sauvé par sa femme, Rhéa, qui l’avait caché. Ses attributs sont la faux et le sablier.

Océan

Océan est l’aîné des six Titans. Il est le père des 3000 dieux fleuves et des 3000 Océanides (nymphes marines). Ce Titan est symbolisé par un vieillard.

Coéos

Coéos est marié avec sa soeur Phébé. Il est l’un des Titans sidéraux. Il préside le Zodiaque, sphère céleste englobant douze constellations, qui a donné aujourd’hui les douze signes astrologiques.

Crios

Marié à sa demi-soeur Eurybie, ce Titan est assez peu connu dans la mythologie grecque. Nous savons que lors de la Titanomachie, il fut emprisonné par Zeus dans le Tartare. Dans la mythologie, il s’agit des Enfers.

Hypérion

En grec ancien, Hypérion signifie «celui qui est au-dessus». Trois enfants naissent de ce Titan et de Théia : Hélios (le Soleil), Séléné (la Lune) et Eos (l’Aurore).

Japet

Japet est l’un des quatre Titans qui conspirent avec Cronos contre leur père Ouranos. Lui et ses frères se placent aux quatre coins du Cosmos et dès que le Ciel descend rejoindre la Terre, rapidement, le maintiennent pendant que Cronos le châtre avec une faucille. Japet, selon Hésiode eut 4 fils, dont Atlas.


… Et six filles, les Titanides :

Mnémosyne

Elle est la déesse de la Mémoire et est représentée par une adolescente, âge de la perfection divine.

Phébé, la Brillante

Fille d’Ouranos et de Gaïa, elle est associée à la lune et à Artémis, avec qui elle est parfois confondue.

Rhéa

Soeur et femme du Titan Cronos, Rhéa est parfois considérée comme la déesse de la fertilité liée à la Terre.

Théia

Cette Titanide appartient à la première génération divine, antérieure aux Olympiens.

Thémis, la Loi

Deuxième épouse de Zeus, elle est avant tout la Déesse de la Justice, de la Loi et de l’équité. Et elle est représentée tenant les plateaux d’une balance.

Téthys

Déesse marine archaïque, elle reçoit chaque soir le Soleil terminant ainsi son voyage céleste.


En plus des Titans, Ouranos et Gaïa ont créé les Cyclopes – Brontes, Steropes et Arges, et les Hécatoncheires ( des géants avec 50 têtes et 100 bras) – Cottus, Briareos, et Gyes. Ouranos était un père cruel, et dès que ses enfants sont nés, il les a gardés dans le ventre de Gaïa. Finalement, Gaïa s’en est lassé et a décidé de faire quelque chose.

Elle a demandé l’aide de ses enfants pour punir Ouranos, mais ils étaient saisis par la peur. Finalement, Cronos, le plus jeune des Titans, accepta d’aider sa mère. Gaïa a fabriqué une faucille dentelée en pierre et a comploté avec son fils. Cronos devait guetter son père et lui tendre une embuscade lorsqu’il a eu des rapports sexuels avec Gaïa. C’est ce qu’il fit, et avec la faucille dentelée, Cronos a castré Ouranos. Alors que le sang coulait sur Gaïa, elle a enfanté les Erinyes, les Giants, et les Nymphes.

A l’est d’Ara Pacis se trouve un relief de Tellus Mater, la déesse romaine de la terre. (Chris Nas/ CC BY SA 4.0) Tellus est la version romaine de Gaïa.(Chris Nas/ CC BY SA 4.0 )

Gaïa s’oppose à la cruauté

Après le renversement d’Ouranos, les Titans, menés par Cronos, ont pris le pouvoir. Afin de s’assurer que son règne durerait toujours, Cronos a avalé ses enfants dès leur naissance. Finalement, Gaïa ne pouvait plus tolérer la cruauté de son fils et a décidé de prendre le parti de ses petits-enfants. Quand le fils cadet de Cronos, Zeus, est né, sa mère, Rhéa, a demandé l’aide de Gaïa pour le garder à l’abri de son père. Par conséquent, Gaïa a gardé Zeus caché de Cronos, et le Titan a reçu une pierre dans des langes à avaler à la place.

Quand Zeus grandit, il revint, libéra ses frères et sœurs et lutta avec les Titans pour la suprématie. Les anciens dieux furent vaincus et bannis au Tartare. Gaïa était mécontente de la façon dont Zeus traitait ses enfants, les Titans, et elle s’opposa donc aussi à lui.

‘La chute des Titans’ (1588-1590) de Cornelis van Haarlem. Domaine Public )

Elle a d’abord donné naissance à une tribu de géants, puis au monstre typhon. Les deux tentatives de renverser Zeus n’ont pas réussi. Finalement, Gaïa a prédit que Zeus serait détrôné par un fils qui lui serait porté par les Métis. Afin d’éviter ce sort, Zeus a avalé des Métis, ce qui a entraîné la naissance d’Athéna, qui a surgi de sa tête adulte et armée.

Outre les enfants et petits-enfants issus de son union avec Ouranos, Gaïa a également eu beaucoup d’autres descendants. Par exemple, avec Pontos, elle a donné naissance aux dieux de la mer.

Partie centrale d’une grande mosaïque de sol, provenant d’une villa romaine de Sentinum (maintenant connue sous le nom de Sassoferrato, dans les Marches, Italie), vers 200-250 aprés JC. Aion, le dieu de l’éternité, se trouve à l’intérieur d’une sphère céleste décorée de signes zodiacaux, entre un arbre vert et un arbre nu (été et hiver, respectivement). Devant lui est assise la déesse de la terre-mère, Tellus (l’homologue romaine de Gaïa), avec ses quatre enfants, qui représentent peut-être les quatre saisons.Domaine Public )

Un autre mythe intéressant au sujet de Gaïa est celui concernant la naissance d’Erichthonios, un chef légendaire des débuts d’Athènes. Dans ce mythe, Héphaïstos a essayé de violer Athéna et bien qu’il n’ait pas réussi, son sperme est tombé sur la cuisse de la déesse. Après avoir essuyé le sperme de sa cuisse avec un morceau de laine, Athéna le jeta sur la terre, et Erichthonius était né. Ainsi, indirectement, Gaïa devint la mère de ce roi légendaire.

Naissance d’Erichthonios : Athéna reçoit l’enfant Erichthonios des mains de la mère de la terre, Gaïa. Héphaïstos regarde la scène. Versant A du stamnos d’un grenier à figures rouges, 470-460 avant JC.Domaine Public )

Symboles de Gaïa dans l’art

Enfin, on peut dire que dans l’art, Gaïa est normalement représentée comme une femme matrone, qui est censée symboliser sa fertilité. Elle est souvent représentée vêtue de vert, ce qui souligne encore davantage ce symbolisme. De plus, elle est parfois accompagnée de fruits ou de la personnification des saisons, signifiant ainsi son rôle de déesse agricole.

Victore, Janus, Cronos, et Gaïa’ (1532-1534) par Giulio Romano.Domaine Public )

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here