Un artefact controversé connu sous le nom de la Stèle d’Inventaire dit que le Temple de la Vallée et le Sphinx existaient déjà sous le règne de Khéops, qui régna plus de 30 ans avant Khéphren.

En d’autres termes, la stèle témoigne d’une antiquité beaucoup plus grande pour les structures de Gizeh et d’autres. Son texte renverse clairement les théories acceptées concernant la chronologie de l’Egypte Ancienne.

La stèle de l’Inventaire a été découverte dans un petit temple dédié à la déesse Isis par Auguste Mariette, archéologue et égyptologue français, en 1858.

L’inscription se référait également à Isis en tant que  » Maîtresse de la Pyramide « , ce qui implique que le monument avait été dédié à la déesse de la magie et non à Khéops, comme on l’a longtemps suggéré.

La stèle qui date de la 26ème dynastie, une époque connue sous le nom de période saïte (vers 670 av. J.-C.), contient une liste de 22 statues divines différentes appartenant à un temple d’Isis et d’autres écrits qui ont également été rejetés par des égyptologues orthodoxes qui considèrent la stèle comme fausse.

La stèle, dont la taille originale est inconnue (elle était déjà endommagée lors de sa découverte), est en granit poli et ornée d’une inscription commémorative et d’une fenêtre dite d’apparition.

Ce que nous savons tous officiellement, c’est que le célèbre pharaon de la quatrième dynastie, Khéops (Khéops), a construit la Grande Pyramide, le célèbre Sphinx et d’autres structures de Gizeh.

Le texte laissé sur la stèle de l’Inventaire est en désaccord avec ces « faits » et propose que la Grande Pyramide et le Temple d’Isis existaient avant l’époque de Khéops (vers 2580 ans avant JC). Elle raconte aussi comment Khéops est tombé sur le Sphinx, déjà enterré dans le sable.

Le texte sur la stèle remet en question la chronologie conventionnelle des événements historiques de l’Egypte ancienne.

Le texte sur la pierre informe :

« Longue vie à Khéops, roi de Haute et Basse Egypte !

Il trouva la maison d’Isis, Maîtresse de la Pyramide, à côté du creux de Hwran *(Le Sphinx) et il construisit sa pyramide à côté du temple de cette déesse et il édifia une pyramide pour Hénoutsen sa femme près de ce temple. La place de *Hwran Horemakhet est sur le côté sud de la Maison d’Isis, Maîtresse de la pyramide.

Il a restauré la statue, entièrement recouverte de peinture, du Gardien de l’atmosphère, qui guide les vents avec son regard. Il a remplacé la partie arrière de la coiffe de Némès, qui manquait de pierre dorée. La figure de ce dieu, taillée dans la pierre, est solide et durera jusqu’à l’éternité, gardant son visage toujours tourné vers l’Orient « .

En ce qui concerne l’énigmatique Sphinx, le texte est d’autant plus controversé qu’il affirme que la foudre a frappé la queue de la coiffe du Sphinx ( ou la barbe ) et l’a détruite et que le Sphinx était déjà à sa place bien avant que le pharaon Khéops arrive au pouvoir. Khéops a construit son temple à proximité de la « maison du Sphinx » et n’a probablement rénové que la Grande Pyramide.

Zecharia Sitchin considérait la stèle d’inventaire – un artefact à voir absolument.

Le temple d’Isis existait avant l’époque de Khéops.

Il écrit dans son livre « Journeys to the Mythical Past » que la stèle est la preuve irréfutable, fournie par Kheops lui-même, qu’il n’a pas construit la Grande Pyramide et que la Grande Pyramide (et Sphinx) étaient déjà là en son temps.

Beaucoup ont mis en doute l’authenticité de la stèle, mais  » tous les égyptologues du début du XXe siècle n’étaient pas sceptiques « , écrit Sitchin.

James H. Breasted a inclus la stèle de l’inventaire dans la liste des artefacts de la quatrième dynastie. Il croyait que la stèle était probablement authentique parce que, comme il le disait, elle « portait toutes les marques de l’authenticité ».

L’égyptologue français Gaston Maspero (« L’aube de la civilisation ») a également dit à propos de la stèle que même « si elle date d’une autre époque, elle était une copie d’un artefact authentique antérieur, et donc un témoignage factuel de la vie et des actes de Khéops… ».

Mariette, le découvreur de la stèle controversée, a admis que la datation de l’artefact est discutable ; cependant, l’histoire inscrite sur la stèle doit être considérée comme historique.

« On peut discuter de l’époque de la sculpture de ces textes. … mais nous ne pouvons pas discuter du contenu de l’information donnée dans le texte. … nous notons également que le grand sphinx est montré parmi les autres statues qui sont mentionnées. Ce symbole colossal [le Sphinx] existait donc déjà au temps de Khéops. Elle est donc plus ancienne que les pyramides actuelles » (Mariette 1872) citées par R. M. Schoch dans « Origines du Sphinx ».

L’artefact reste une controverse.

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here