Le plus ancien témoignage connu de l’histoire de Médusa et des Gorgones se trouve dans la Théogonie de Hésiode. Selon cet ancien auteur, les trois sœurs, Sthenno, Euryale et Médusa étaient les enfants de Phorcys et Céto, et vivaient « au-delà du célèbre Océanus au bord du monde, dans la nuit ».

Des trois, seule Médusa serait mortelle, tandis que Sthenno et Euryale étaient immortels. De plus, Médusa est la plus célèbre des trois, et l’histoire de sa mort est également mentionnée en passant par Hésiode.

Médusa avant d’être maudite

Bien que Hésiode rende compte des origines de Médusa et de sa mort aux mains de Persée, il n’en dit pas plus sur elle. En revanche, un récit plus complet de Persée et Médusa peut être trouvé dans les Métamorphoses d’Ovide. Dans cet ouvrage, Ovide décrit Médusa comme étant à l’origine une belle jeune fille. Sa beauté a attiré l’attention de Poséidon, et s’étant métamorphosé en oiseau il enleva Médusa, et la transporta dans un temple d’Athéna, qu’ils profanèrent ensemble. . La déesse ( Athéna ) cherchait alors à se venger en transformant les cheveux de Médusa en serpents, afin que quiconque la regardait directement soit transformé en pierre.

Médusa – Peinture de Le Caravage

L’histoire de Médusa avec Persée

Dans le mythe de Persée, le héros est envoyé par Polydectès, le roi de Sériphos, dans une quête pour lui apporter la tête de Médusa. C’était un piège, car Polydectes désirait la mère de Persée, Danaé, et voulait se débarrasser de son fils, qui n’était pas en faveur de la relation. Une telle mission aurait été équivalente à un suicide pour Persée et Polydectès ne s’attendait pas à ce qu’il retourne un jour à Sériphos. Pourtant Persée était le fils de Zeus et il était aidé par les dieux. Persée reçut le chapeau d’Invisibilité d’Hadès, une paire de sandales ailées d’Hermès, un bouclier de bronze réfléchissant d’Athéna, et une épée d’Héphaïstos. Avec ces dons divins, Persée chercha Médusa et la décapita pendant son sommeil.

Immédiatement après la décapitation de la Gorgone, le cheval ailé Pégase est sorti de son cou. Dans la Théogonie, Hésiode mentionne aussi que Chrysaor, qui est né avec une épée d’or à la main, est sorti du cou coupé de Médusa. Après cela, Persée revint à Sériphos, mais pas avant d’avoir participé à plusieurs aventures. Bien que Persée puisse être au centre de ces aventures, on pourrait soutenir que ce sont les pouvoirs transformateurs de la tête tranchée de Médusa qui ont joué un rôle central dans les aventures ultérieures du héros.

Pégase émerge du corps de Médusa.

Quand le sang coulait de la tête de Médusa sur les plaines de Libye, chaque goutte de sang se transformait en serpents venimeux. Le pouvoir de la tête de Médusa est revu lorsque Persée rencontra le Titan Atlas. Quand Persée demanda à Atlas un endroit pour se reposer un court moment, sa demande fut refusée. Sachant qu’il ne serait pas capable de vaincre le Titan par la seule force brute, il sortit la tête de Médusa et Atlas fut transformé en montagne. Persée a également rencontré Andromède, la fille du roi éthiopien Céphée et de son épouse Cassiopée.

En utilisant la tête de Médusa, Persée réussit à sauver la princesse, qui était sacrifiée à Cétos, un monstre marin envoyé par Poséidon pour punir Cassiopée pour s’être vantée que sa fille était plus belle que les Néréides. Le pouvoir pétrifiant de Médusa est également utilisé sur Phineus, l’oncle d’Andromède auquel elle était fiancée, Proétos, l’usurpateur du trône d’Argos, et enfin Polydectès lui-même. La tête de Médusa fut alors donnée à Athéna, qui la porte sur son égide chaque fois qu’elle part au combat.

Persée confrontant Phineus à la tête de Médusa

Les pouvoirs protecteurs de la tête de Médusa

Bien que Médusa soit communément considérée comme un monstre, sa tête est souvent considérée comme une amulette protectrice qui éloignerait le mal. Ainsi, l’image de la tête de Médusa peut être vue dans de nombreux artefacts grecs et romains ultérieurs tels que boucliers, cuirasses et mosaïques. Un exemple de ce type de pendentif protecteur de tête de Médusa est apparu sous la forme d’un artefact romain de la fin du IIe au IVe siècle après JC, récemment mis au jour dans la campagne du Cambridgeshire.

Il n’y a pas si longtemps, une tête de marbre de Médusa, vieille de 2 000 ans, a également été trouvée dans un ancien complexe commercial romain, en Turquie. Il y a aussi de nombreuses pièces de monnaie qui portent non seulement l’image de Persée tenant la tête de Médusa, mais aussi la tête toute seule.

Aujourd’hui, l’image la plus connue de la tête de Médusa appartient peut-être au logo de la société de mode italienne Versace. Ajoutons que Médusa a également fait la une dans le plus récent jeu de la populaire franchise Assassin’s Creed . Ces facteurs nous rappellent que les mythes du monde antique sont toujours vivants et avec nous dans le monde moderne.

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here