Des explorateurs archéologiques mexicains ont confirmé l’existence d’un tunnel caché et d’une chambre de 15 mètres (50 pieds) de diamètre sous la pyramide de la Lune à San Juan Teotihuacán, au nord-est de Mexico City.

Le long tunnel a été découvert pour la première fois en juin 2017 sous la Pyramide de la Lune qui est la deuxième plus grande structure de l’ancienne ville (la plus grande est la Pyramide du Soleil). Selon un rapport publié en 2017 dans l’International Business Times, le tunnel, d’une profondeur d’environ 10 mètres, « s’étend d’une place centrale connue sous le nom de Plaza de la Luna à la pyramide voisine ».

Un article de Live Science sur la découverte a déclaré : « Les chercheurs ont trouvé le tunnel début juin[2017] à l’aide d’un tomodensitomètre électrique… Pour mettre en œuvre le scanner, les chercheurs ont injecté du courant électrique dans le sous-sol et mesuré la résistance des différents matériaux qui s’y trouvent. Puis, ils ont utilisé les données résultantes pour créer des modèles préliminaires 2D et 3D. »

Modèles générés par ordinateur des tunnels de la Pyramide de la Lune et de la chambre souterraine. (« INAH »)

Des chercheurs de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH), ont indiqué qu’il fallait insister sur le fait que ce tunnel et cet espace nouvellement découvert « aurait pu être utilisé à des fins religieuses ». Le docteur Verónica Ortega Cabera, directrice du Projet de conservation intégrale de la place de la Lune, a déclaré que l’enquête sur l’espace rituel a révélé qu’il était « dédié au monde souterrain qui aurait rendu la ville antique sacrée ».

Un article sur cette découverte paru dans le Daily Mail explique que la Pyramide de la Lune a été construite entre 1 et 350 après JC par étapes successives. Mesurant quarante-six mètres (150 pieds) de haut avec une base de 168 mètres (550 pieds) carrés, Ortega a déclaré aux journalistes que le tunnel nouvellement trouvé « est situé au sud de la Plaza de la Luna, mais il est probable qu’il existe une autre entrée du côté est ».

Le nom « Pyramide de la Lune » a été donné par le peuple aztèque qui a découvert Teotihuacán des siècles après que les premiers habitants aient abandonné la région. Une plate-forme au sommet de la Pyramide de la Lune est connue pour avoir été utilisée pour conduire des cérémonies en l’honneur de la Grande Déesse de Teotihuacán, la divinité dominante de la création, la fertilité et l’eau. En face de l’autel dédié à la Grande Déesse se trouve la Place de la Lune, qui contient un autel central et une construction originale de quatre divisions rectangulaires internes qui forment une forme connue sous le nom de « Croix Teotihuacán ».

Teotihuacan.

Situé sur la partie la plus haute du complexe, elle domine une place, entourée de douze petites plates-formes pyramidales qui, selon les archéologues, « ont permis à des milliers de personnes d’assister aux rituels sacrificiels ». Un reportage dans Le journal « The Sun » raconte que les tombes découvertes dans la pyramide contenaient des restes de sacrifices d’animaux et d’humains « ainsi que des objets funéraires faits d’obsidienne et de pierre verte ».

Dans son article le Daily Mail rapportait Ortega en ces termes : « Les explorations précédentes ont trouvé des squelettes d’individus présentant une déformation crânienne, comme dans la région maya, et divers objets en pierre verte (colliers, figures anthropomorphes faites de mosaïques), il n’est donc pas difficile de penser que l’on puisse trouver quelque chose de semblable dans le sous-sol ».

Des restes de sacrifices humains trouvés sous la pyramide du serpent à plumes, Teotihuacan.

De plus, l’étude de résistivité électrique de juin 2017 a découvert des  » matériaux marins  » dans le Temple du Serpent à plumes, ce qui porte les experts à croire que le site archéologique pourrait avoir été lié aux Caraïbes et au Golfe. Ortega commente : « Les grands bâtiments construits pour les offrandes constituent le noyau sacré de l’ancienne ville de Teotihuacán… Ce que l’on trouve à l’intérieur pourrait nous amener à démêler la relation entre cette ville et les autres régions de Méso-Amérique.

Le nouveau tunnel sous la Pyramide de la Lune n’est pas le seul à Teotihuacan, car la Pyramide du Soleil et le Temple du Serpent à plumes ont tous deux des conduits souterrains. Ortega a déclaré à Live Science qu' »il est possible que les anciens dirigeants de la région aient utilisé le symbolisme entourant ces tunnels pour unir les plus de 100 000 personnes locales et étrangères qui y vivaient » et qu’elle espérait « explorer bientôt le nouveau tunnel et déterminer quand il a été construit ».

La Pyramide de la Lune où le nouveau tunnel et la nouvelle chambre ont été découverts.

Lorsque le tunnel sous la pyramide du Soleil a été découvert dans les années 1970, les archéologues ont découvert qu’il avait été pillé, très probablement par les peuples indigènes de la vallée du Mexique au début du XVIe siècle. Cependant, les chercheurs pensent que « le tunnel nouvellement découvert pourrait fournir des informations sur le peuple Teotihuacan qui ont été prises dans la cavité sous la pyramide du soleil. » Et parce que l’année dernière, les archéologues « ont détecté des altérations dans le sous-sol, en particulier dans les grandes fosses et les canaux qui étaient probablement utilisés pour des rituels », on espère que l’étude du tunnel nouvellement découvert pourrait révéler « Plus de tunnels autour de la pyramide ».

Ortega ajoute : « Ces éléments indiquent qu’avant la construction de la pyramide, il y avait une sacralisation de l’espace, puisque des pierres mégalithiques vertes ont été trouvées devant l’édifice ». Ortega croit que « Ces pierres étaient très précieuses pour Teotihuacan. »

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here