L’alchimie est cette science occulte médiévale qui consistait à transformer des métaux ordinaires en or tout en recherchant l’élixir capable d’offrir à l’Homme santé et vie éternelle. Les alchimistes pensaient que l’ingestion de certains breuvages, associée à un code de bonne conduite spécifique permettaient de devenir immortel… Voici 11 secrets d’alchimie méconnus, qui vous donneront peut-être l’envie de vous y mettre !

1. La pierre philosophale comme Graal

Impossible de parler d’alchimie sans évoquer la pierre philosophale décrite par Zosimus de Panoplis. Cette “pierre qui n’en est pas une” aurait été considérée comme la substance abstraite capable de transformer les métaux en or, mais aussi guérir des maladies et de rendre l’homme immortel.

2. Les 7 métaux principaux sur terre seraient issus des planètes

L’alchimie était étroitement liée à l’étude de l’astrologie. Ses fervents défenseurs considéraient que les sept métaux principaux disponibles sur Terre avaient été créés sous l’influence de planètes. De la lune on tirait l’argent, du soleil, l’or, de Mercure le mercure, de Vénus le cuivre, de Mars le fer, de Saturne le plomb et de Jupiter l’étain.

3. Le mot alchimie vient de l’arabe

Le mot alchimie vient de l’arable alkimya, terme englobant à la fois le mot chimieet alchimie. En pratique, les alchimistes faisaient des expériences chimiques consistant à mélanger différents éléments entre eux selon des règles bien spécifiques.

4. Un suicide regrettable

En 1782, James Price, chimiste de la Royal Society, annonça avoir réussi à créer de l’or à partir de métaux ordinaires. Mais il se suicida quand le président de l’association lui demanda d’apporter les preuves de son exploit.

5. Le secret de la pierre philosophale

Au Moyen-Age, les alchimistes vouaient un culte à Hermès Trismégiste, considéré comme fondateur de la science. Ses écrits, rédigés en grec et en latin, couvraient une large gamme de sujets occultes et philosophiques. On disait qu’Hermès était également l’auteur de la table d’émeraude sur laquelle se trouvait le secret de la pierre philosophale.

6. Un atelier particulier

Expérimentales, les pratiques alchimiques variaient, même si un laboratoire était dans l’obligation de contenir ces éléments clés : des accessoires de mesure, du feu, des ustensiles pour mélanger les substances et un distillateur.

7. Le plus célèbre traité d’alchimie a été publié en France

Le plus célèbre traité d’alchimie moderne a été publié en France en 1677 sous le nom de Mutus Liber (Le Livre Muet). Il avait pour but d’expliquer comment fabriquer la pierre philosophale avec 15 images mystérieuses à l’appui.

8. L’alchimie était réservée aux élites

Considérée avec grand respect, l’alchimie aurait été réservée aux élites. Le philosophe scientifique anglais Roger Bacon, disposant d’une fortune non négligeable, comme bien d’autres scientifiques de renom à cette époque, croyait dur comme fer en la transmutation de l’or, malgré ses expériences peu probantes…

9. Une statue qui prend vie

Albert le Grand, prêtre dominicain du 13ème siècle, ayant pour élève le jeune Tomas d’Aquin, n’était pas convaincu par l’alchimie. Pourtant, il semblerait avoir été impliqué à ces sciences occultes, la légende racontant qu’il avait administré un élixir de vie à une statue malgré lui, et que celle-ci s’était animée, puis devenue son serviteur.

10. Alchimie et sorcellerie, deux pratiques étroitement liées

En Angleterre, le mathématicien John Dee, spécialisé dans les sciences occultes et également conseiller astrologique des reines Mary et Elizabeth 1er à ses heures perdues, aurait obtenu la permission de pratiquer l’alchimie. Mais son laboratoire fut détruit, le soupçonnant de s’adonner à la sorcellerie.

11. Une loi qui interdisait la multiplication de l’or

Robert Boyle, philosophe et naturaliste du 17eme siècle, était un grand adepte de l’alchimie. Il aurait milité pour l’abrogation d’une loi vieille de 280 ans qui interdisait la multiplication de l’or !

Source : Le Petit Livre des Secrets, Olivier Cechman

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here