L’écrivain et historien du XIe siècle, Adam de Brême, a décrit Gamla Uppsala (signifiant  » Vieille Uppsala « ) en Suède comme un site païen où se trouvait un temple dédié à Thor, Odin et Freyr. Adam écrivit de façon descriptive, sinon toujours exacte, les rituels qui s’y déroulaient et le temple lui-même.

Le passé païen de Gamla Uppsala

Le temple, orné d’une chaîne d’or, était censé être un lieu où les « païens » faisaient des sacrifices animaux et humains, en particulier dans le bois sacré à côté du temple. Les arbres étaient « considérés comme divins », et les sacrifices – animaux et hommes – auraient été pendus aux arbres et laissés à pourrir, et des chants rituels élaborés auraient été chantés.

Avec l’avènement du christianisme, tout temple qui aurait pu exister a été détruit, et une église a été construite au-dessus. Gamla Uppsala devint un archevêché au 12ème siècle. Pourtant, des vestiges de son passé païen continuent d’exister dans le paysage de Gamla Uppsala. Les  » Monticules royaux  » sont encore aujourd’hui un symbole national de Suède.

Gravure sur bois représentant le temple d’Uppsala tel que décrit par Adam de Brême, y compris la chaîne en or autour du temple, le puits et l’arbre, de l’Historia de Gentibus Septentrionalibus de Olaus Magnus (1555).

Les monticules royaux se composent de trois collines massives mesurant entre 9 et 10 mètres (29 et 32 pieds) de haut. Selon certains, ces monticules appartenaient aux dieux vénérés au temple de Gamla Uppsala – Thor, Odin et Freyr. D’autres, cependant, croyaient que ces monticules contenaient les restes de trois rois Ynglingar, qui appartenaient à la plus ancienne dynastie scandinave connue. Dans la saga Ynglingar, les rois Aun, Egil et Adils furent enterrés à Gamla Uppsala. Comme on pensait que les rois avaient été enterrés dans ces monticules, on en est venu à les considérer comme un lieu  » royal « .

Les tumulus du vieux Uppsala, Suède.

Le Roi, offensé, ordonne l’excavation des monticules royaux de Gamla Uppsala

Au XIXe siècle, cependant, certains chercheurs ont commencé à douter des vieilles légendes et ont spéculé que ces monticules étaient des éléments formés naturellement, et non l’œuvre d’êtres humains. Pour le futur roi de Suède, Karl XV, c’était une insulte à la fierté nationale suédoise qui ne devait pas être tolérée. Plutôt que de punir sévèrement ces érudits, il commanda une fouille pour prouver une fois pour toutes que les « Monticules Royaux » de Gamla Uppsala contenaient bien les restes des rois d’Ynglingar.

Gravure à l’eau-forte représentant Yngvi-Freyr construisant le temple d’Uppsala (1830)

En 1847, le monticule est, qui est le plus grand des trois monticules, a été excavé. Par la suite, le monticule ouest a été creusé en 1874. Le Moyen-Monticule, bien que partiellement investigué, n’a jamais fait l’objet de fouilles. Les résultats des fouilles ont prouvé que les monticules étaient construits par l’homme et contenaient des sépultures humaines, bien que l’identité des personnes enterrées dans les monticules n’ait jamais été établie avec certitude.

Au pied du monticule est, les excavateurs ont découvert une urne funéraire remplie d’os brûlé et recouverte d’un cairn en pierre. Ce modèle de crémation est aussi visible dans le monticule ouest.

Suivre les ordres d’Odin

Selon la saga Ynglingar, cette pratique mortuaire a été établie par Odin lui-même : « Ainsi il (Odin) a établi par la loi que tous les morts doivent être brûlés, et leurs biens déposés avec eux sur le tas, et les cendres sont jetées à la mer ou enterrées dans la terre. »

La saga se poursuit en disant que « Pour les hommes d’importance, un monticule doit être élevé à leur mémoire ». Le tumulus ouest en est la preuve, car les ossements et les sépultures retrouvés indiquent que la personne enterrée était un homme adulte. Le monticule est, cependant, ne correspond pas à la saga, car il semble qu’il y avait deux individus enterrés là – un jeune garçon (entre l’âge de 10 et 14 ans) et une femme.

Preuves d’interactions interculturelles trouvées à Gamla Uppsala

Un autre aspect de la vie scandinave que l’on peut voir à partir des monticules royaux est le vaste réseau commercial établi par les habitants du Nord. Ceci est visible en particulier dans certaines tombes du tumulus de la butte ouest. Par exemple, plusieurs pièces de jeu en ivoire, peut-être d’origine romaine tardive, ont été trouvées dans le monticule. De plus, il y avait trois petits motifs de camaïeux aux couleurs variées, probablement originaires du Proche-Orient et datant du IVe siècle de notre ère.

Aujourd’hui, des fouilles sont en cours dans le paysage plus vaste  de l’ancien centre religieux de Gamla Uppsala. Bien que les monticules royaux soient les structures les plus remarquables du terrain, les archéologues comprennent aujourd’hui l’importance d’étudier non seulement ces caractéristiques importantes, mais aussi le paysage environnant. On estime qu’il y a eu des milliers d’enterrements à Gamla Uppsala, bien que beaucoup aient été détruits au fil des siècles par l’agriculture et les carrières.

Des preuves de liens interculturels et de l’existence d’autres sépultures à Gamla Uppsala ont fait la une des journaux archéologiques récents .

Lorsque l’archéologue Annika Larsson de l’Université d’Uppsala a réexaminé les vêtements funéraires trouvés dans les tombes de Gamla Uppsala et Birka il y a un siècle, elle a découvert que « Allah » et « Ali » avaient été brodés sur au moins dix des 100 pièces de l’époque viking dans lesquelles elle travaille actuellement. Larsson note que cette découverte  » nous montre que les Vikings étaient en contact étroit avec d’autres cultures, y compris le monde islamique « .

Dès le VIIe siècle après J.-C., la ville de Gamla Uppsala était également très peuplée.

En plaçant les monticules royaux dans un paysage plus vaste, nous pourrons avoir une vision plus large et une meilleure compréhension de la société de Gamla Uppsala pendant cette période de son histoire. 

Peinture des Monticules Royaux de Gamla Uppsala. Vers 1850.

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here