Si le site de Saint-Aubin, dans l’Aube, était connu depuis longtemps pour renfermer des fragments de météorites dans son sol, les découvertes réalisées entre mars et octobre 2018 sont époustouflantes. Parmi elles, un monstre de bloc de 477 kg, la plus grosse météorite trouvée en France à ce jour.

Elles dormaient à un mètre sous terre depuis 55 000 ans. 123 météorites ont été découvertes dans la région de Saint-Aubin, dans l’Aube, entre la fin mars et ce mois d’octobre 2018. Un gisement extraordinaire : au sein d’une ellipse de 1 100 mètres de long sur 900 de large, les chercheurs ont mis à jour l’un des plus importants sites de chute de météorites métalliques, avec au total, une masse de près de 7 tonnes extraite du sol.

Il est à noter que ce site est connu depuis longtemps : la première météorite y avait été découverte en 1968.

Les prospections au moyen d’un détecteur expérimental ont en tout cas permis d’extraire un énorme bloc de 477 kg, le 3 octobre dernier.

123 météorites ont été découvertes dans la région de Saint-Aubin, dans l’Aube, dont ce monstre de 477 kg. | SAF

Fer, nickel, cobalt, phosphore

Les expertises métallographiques et chimiques réalisées par Emmanuel Dransart, membre de la commission Météores de la Société astronomique de France, ont montré que ces corps célestes ferreux étaient aussi composés de nickel (11 %) avec un peu de cobalt (0,7 %) et du phosphore (0,1 %).

Compte tenu de l’importance de la découverte, une partie de ces météorites sera transférée au Muséum national d’histoire naturelle, qui possède déjà une des plus belles collections au monde en la matière. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here