Le kilogramme officiel faisait référence à la masse du « grand K », ou « Prototype International du Kilo », un cylindre de platine et d’iridium conservé précieusement depuis 1889 au Bureau international des poids et mesures à Sèvres, près de Paris. Eh bien c’est fini. Comme l’ampère et le kelvin, sa définition va maintenant s’énoncer indépendamment de tout objet physique, sujet à variations, même infimes.

Adieu « grand K » ! La Conférence générale des poids et mesures (CGPM) a acté, ce vendredi à Versailles, un nouveau système de mesure internationale, indépendant de tout objet physique.

« Aujourd’hui, lors d’une décision historique, des représentants de 60 pays ont voté en faveur d’une redéfinition du Système international d’unités (SI), modifiant ainsi à tout jamais la définition mondiale du kilogramme, de l’ampère, du kelvin et de la mole », a annoncé dans un communiqué le Bureau international des poids et mesures (BIPM).

Platine et iridium

Jusqu’à maintenant, un kilogramme était défini comme étant égal à la masse du « grand K », un cylindre de platine et d’iridium conservé précieusement depuis 1889 au bureau international des poids et mesures (BIPM) à Sèvres, près de Paris.

Or les scientifiques se sont aperçus que la masse du prototype international avait légèrement varié par rapport à celles des six copies-témoins réalisées à la même époque.

Cette variation est évidemment anecdotique pour le commun des mortels quand il s’agit de faire son marché. Mais peut devenir problématique : les sciences et l’industrie sont entrées dans l’ère de l’infiniment petit avec notamment le développement des technologies quantiques.

La physique quantique entre en scène

Le kilogramme sera donc maintenant défini à partir de la constante de Planck (h) de la physique quantique.Autres changements actés : le kelvin, mesuré à partir de l’eau, sera redéfini à partir de la constante de Boltzmann (k), liée à la mesure de l’agitation thermique des constituants fondamentaux d’un corps.

L’ampère sera relié à la charge élémentaire (e), la charge électrique d’un proton. La mole, l’unité de quantité de matière, utilisée essentiellement en chimie sera définie directement en fixant la constante d’Avogadro (NA).

La Conférence générale des poids et mesures, créée à la fin du XIXe siècle, se réunit tous les 4 à 6 ans pour débattre et éventuellement modifier le Système international uniformisant les unités à l’échelle mondiale.

Les changements seront appliqués à partir du 20 mai 2019. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here