Mission accomplie. Après sept ans de travail et un voyage dans l’espace de 548 millions de kilomètres, la sonde américaine InSight a atterri lundi 26 novembre à la surface de Mars, après avoir survécu à la traversée de l’atmosphère de la planète rouge. 

« Atterrissage confirmé ! » a annoncé la contrôleuse de la NASA, depuis son centre de contrôle de Pasadena en Californie. Les ingénieurs et scientifiques de la NASA ont immédiatement laissé éclater leur joie.

Quelques minutes plus tard, InSight a envoyé sa première photo prise depuis la surface de la planète, une image brumeuse, sans doute assombrie par le nuage de poussière créé par l’impact, mais où l’horizon est visible. Les informations ont été retransmises en quasi-direct par deux microsatellites CubeSats qui ont accompagné InSight durant le voyage, et ont servi de relais vers la Terre.

Traduction : Ma première photo sur #Mars ! Je n’ai pas encore enlevé mon protège-objectif, mais je voulais juste vous montrer un premier aperçu de ma nouvelle maison. Plus d’infos sur l’état d’avancement du projet https://mars.nasa.gov/insight/timeline/landing/status/

Mars InSight est un atterrisseur immobile de 360 kg transportant des instruments scientifiques qui examineront en profondeur la structure interne de Mars pendant vingt-quatre mois, soit la durée d’une année martienne environ.

Passée de 19 800 km/h à 8 km/h en sept minutes

Toutes les étapes de la descente sur Mars se sont déroulées parfaitement. InSight est entrée dans l’atmosphère martienne à une vitesse de 19 795 km/h avant d’être ralentie par la friction atmosphérique de la planète rouge, un parachute géant et des rétro-fusées lors d’une descente d’environ 130 km. Cette descente a duré environ six minutes et demie avant que l’atterrisseur à trois pieds se pose gentiment à la surface, dans une vaste zone désertique baptisée Elysium Planitia, proche de l’équateur de Mars. InSight s’est posée à environ 600 km du point d’atterrissage de Curiosity, ce petit rover (engin mobile) qui était arrivé sur la planète rouge en 2012.

La sonde va maintenant effectuer des relevés sismiques et des températures pour tenter de comprendre comment Mars s’est créée et par extension pour aider à la compréhension de la formation de la Terre et des autres planètes du système solaire. L’instrument essentiel d’InSight est un sismomètre de haute précision, de fabrication française, destiné à déceler les vibrations les plus ténues des « tremblements de Mars » et les impacts de météorites.

InSight est équipée aussi d’une perceuse de fabrication allemande qui peut descendre jusqu’à cinq mètres de profondeur dans le sol martien.

InSight transporte notamment un sismomètre développé par le Centre national d’études spatiales en France. La mission vise à comprendre la composition de l’intérieur de Mars, ce qui permettra de comprendre la façon dont les planètes rocheuses se sont formées, il y a quatre milliards et demi d’années. InSight devait ensuite déployer ses panneaux solaires en forme de disques afin de disposer d’une alimentation électrique pour mener ses explorations.

InSight représente la 21e mission lancée par les Etats-Unis vers Mars depuis les missions de survol Mariner dans les années 1960. Près de 20 autres missions ont été lancées vers Mars par d’autres pays. Source

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here