Au début du mois, c’est une découverte exceptionnelle qui a été effectuée dans une mine zambienne : celle d’une émeraude aux teintes et à la transparence sans pareil, mais aussi, et surtout, d’une masse hors du commun ; plus d’un kilogramme.

La matinée du 2 octobre dernier restera sans doute à jamais gravée dans la mémoire de ces deux spécialistes. Vers 10h15, le géologue Debapriya Rakshit, accompagné du mineur Richard Kapeta sont en effet tombés sur une véritable pépite. Pas de l’or, certes, mais un minéral qui fait partie du club très fermé des pierres précieuses – l’émeraude – et qui, surtout, s’est révélée être l’une des plus précieuse au monde.

Son nom : « Inkalamu », littéralement l’émeraude « Lion ». Une appellation issue de la langue bemba et héritée de celle du roi des animaux, qui s’avère pour le moins légitime… La pierre précieuse pèse en effet un peu plus d’un kilogramme, pour pas moins de 5.655 carats.

Des caractéristiques exceptionnelles pour Inkalamu, découverte d’ailleurs dans une mine tout aussi extraordinaire : le gisement à ciel ouvert de Kagem, en Zambie, le plus vaste complexe au monde destiné à l’exploitation de l’émeraude.

Une découverte majeure

« La découverte de cette pierre précieuse exceptionnelle est un moment extrêmement important à la fois pour nous et pour le monde de l’émeraude en général »se réjouit dans un communiqué la spécialiste des gemmes Elena Basaglia, qui travaille pour le compte de la société Gemfields qui détient 75% du site zambien, les 25% restants étant détenus par le gouvernement.

Outre ses mensurations hors du commun, l’émeraude impressionne par ses reflets presque « surnaturels ». « Ce cristal d’émeraude zambien [possède] une transparence remarquable et une teinte d’un vert doré parfaitement équilibrée », décrit le communiqué publié par Gemfields. Une qualité prodigieuse propre au gisement dont elle est issue.

« Nous faisons face à une augmentation impressionnante de la demande en émeraudes zambiennes de haute-qualité de la part des plus grandes marques, et particulièrement en Europe. Toutes admirent la richesse de la couleur et la transparence unique de nos gemmes ; des qualités qui les rendent unique parmi [les autres] émeraudes », assure Elena Basaglia.

« Inkalamu », littéralement l’émeraude « Lion »

Des enchères prometteuses…

Ces caractéristiques sans pareil, ajoutées à la taille exceptionnelle d’Inkalamu, ne manqueront donc sans doute pas de susciter l’intérêt des acheteurs, qui se réuniront pour une vente aux enchères organisée par Gemfields en novembre prochain, à Singapour.

Le prix auquel sera adjugé ce joyau demeure quant à lui très difficile à estimer. D’autant que la pierre précieuse d’un peu plus d’un kilogramme ne devrait pas être vendue telle quelle. « Nous espérons pouvoir tirer du cristal Inkalamu un grand nombre de grosses émeraudes de grande qualité », attend le directeur des ventes de Gemfields Adrian Banks.

Une perspective toutefois loin d’être assurée, de l’aveu même du spécialiste : « Étant donné la rareté de la découverte d’une telle émeraude, il est également tout à fait envisageable que l’acquéreur choisisse de l’acheter [toute entière] en tant qu’investissement ». Un investissement potentiel frappé du sceau de l’éthique. 

Une partie reversée à des projets de conservation

Dans un secteur particulièrement propices à des pratiques illégales, délétères pour l’Homme et l’environnement, Gemfields a en effet pris des engagements visant notamment à protéger la faune locale. « Gemfields reversera 10% du montant des enchères à deux organisations de protections des carnivores africains », assure l’entreprise dans son communiqué.

Des pratiques et une origine vertueuses inscrites au cœur même de la pierre précieuse, grâce à une technique de pointe permettant d’assurer la traçabilité de la gemme à l’aide de nanoparticules incluses dans sa structure. « Ainsi, n’importe quel acheteur d’Inkamalu bénéficiera-t-il d’une tranquillité d’esprit [en sachant] que sa magnifique émeraude provient d’une source gérée de manière responsable », conclut Gemfields.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here