La NASA a récemment dévoilé un plan de 2,6 milliards de dollars qui permettra aux États-Unis de retourner sur la Lune. Pour ce faire, l’Agence spatiale comptera surtout sur des entreprises privées pour construire les atterrisseurs lunaires nécessaires et promet qu’une base habitée sur la lune existera d’ici une décennie.

La dernière fois que la NASA a posé un engin spatial sur la surface lunaire, c’était en décembre 1972. Certains diront qu’il est temps que nous y retournions.

La NASA a révélé une nouvelle étonnante planète pour ramener l’Amérique sur la lune. Pour ce faire, l’agence spatiale s’appuiera sur un certain nombre d’entreprises privées pour mener les missions.

Selon l’agence spatiale, ils collaboreront avec neuf entreprises privées, allant de petites entreprises en démarrage à des entreprises expérimentées comme Lockheed Martin, qui développeront les technologies nécessaires pour ramener l’Amérique sur la lune.

L’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, a déclaré qu’une base lunaire habitée existera d’ici dix ans.

Et pour montrer qu’ils sont sérieux, la première mission lunaire de la NASA pourrait être lancée dès l’année prochaine.

« Nous construisons le prochain chapitre de l’exploration américaine, en retournant sur la lune – pour y rester « , a annoncé l’agence spatiale dans un communiqué.

« Je pense qu’il est possible d’avoir une présence sur la lune avec des humains d’ici une décennie. Nous allons utiliser les ressources de la lune et aller jusqu’à Mars « , a déclaré Jim Bridenstine, administrateur de la NASA.

M. Bridenstine, ancien pilote de chasse de la marine américaine, a déclaré que le nouveau plan pour emmener l’Amérique sur la lune faisait partie de la politique spatiale du président Trump, la directive 1.

« L’annonce d’aujourd’hui marque des progrès tangibles dans le retour de l’Amérique à la surface de la Lune pour y rester « , a-t-il dit.

« L’innovation des entreprises aérospatiales américaines, conjuguée à nos grands objectifs en matière de science et d’exploration humaine, va nous aider à réaliser des choses étonnantes sur la Lune et à nous rendre sur Mars « , a ajouté M. Bridenstine.

Pour créer une présence lunaire continue, la NASA vise à établir le programme CLIPS (Commercial Lunar Payload Services Program), qui nous permettra de mettre au point la technologie nécessaire pour atteindre tous les objectifs fixés.

Retourner sur la lune n’est pas une tâche facile, pas plus qu’elle n’est bon marché.

Il faudra environ 2,6 milliards de dollars pour le projet, et la NASA devra travailler avec un grand nombre de personnes et d’entreprises pour que toute la technologie nécessaire soit prête à temps.

« Nous voulons des fournisseurs multiples qui se font concurrence en matière de coûts et d’innovation « , a ajouté M. Bridenstine.

Bridenstine a également expliqué que cette fois-ci, la NASA ne plaisantait pas à propos de remettre les pieds sur la lune.

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here