La plupart des gens ont entendu parler du Saint-Graal qui aurait été la coupe dans laquelle Jésus-Christ a bu pendant la Dernière Cène. Plus tard, selon la légende, Joseph d’Arimathie se vit confier le Saint Graal. Pendant le Moyen Âge, Joseph s’est lié au cycle arthurien et certains croyaient qu’il avait apporté l’artefact sacré à Glastonbury.

Il y avait aussi ceux qui étaient convaincus que le Saint-Graal était protégé par les Templiers qui avaient saisi la coupe du Mont du Temple pendant les Croisades.

On ignore où se trouve le Saint-Graal et la quête de l’artefact sacré se poursuit encore aujourd’hui.

Le légendaire héros persan Jamshid

Dans la mythologie persane, il y a des histoires au sujet d’un artefact mystérieux qui rappelle le Saint Graal. On l’appelle la Coupe de Jamshid et on dit qu’elle contient le pouvoir de l’immortalité. La coupe appartenait à Jamshid, héros légendaire et mythologique des mythes et légendes perses.

Dans l’Avesta, livre sacré du zoroastrisme, Ahura Mazda, le dieu créateur demande à un gentil berger nommé Yima d’être responsable de la Terre. Le devoir de Yima est de faire en sorte que tous les êtres vivants puissent prospérer. Yima règne en roi depuis des centaines d’années et se débarrasse des dévas, « des démons maléfiques ». Sous le règne de Yima, les bons humains ne vieillissent jamais et ne sont jamais malades.

Hafez regardant la Coupe de Jamshid, Bibliothèque nationale de France, manuscrit turc de 1477, auteur inconnu, de Shîrâz, Iran. Crédit : Domaine public

L’Avesta nous apprend comment Yima fait face à plusieurs difficultés lorsqu’il doit faire face à une catastrophe à venir. Le roi Yima comprend que les humains périront, et tout comme le Noé biblique, il doit assurer la survie de l’espèce humaine. Il construit une immense caverne souterraine où se cachent les hommes et les femmes les plus forts ainsi que des couples d’animaux, des oiseaux et des plantes de chaque espèce afin d’assurer leur survie.

L’histoire est très semblable à celle de Noé biblique et du grand déluge, ainsi qu’à celle d’Utnapishtim et du déluge babylonien. Des mythes et des légendes rappelant une grande catastrophe qui a anéanti l’humanité se retrouvent aux quatre coins du monde.

Avec le temps, l’histoire du héros de l’Avestan Yima s’est développée et dans la mythologie persane il est devenu connu comme Jamshid.

Jamshid a été crédité de nombreuses grandes inventions, et il possédait des pouvoirs extraordinaires en tant qu’individu. Il était le quatrième roi du monde, et il se tenait au-dessus de tous les anges et des démons. Pendant qu’il régnait en roi puissant, la maladie disparaissait, la longévité augmentait et les gens coexistaient pacifiquement. Il a également instruit les humains et leur a appris à construire des maisons en briques et à naviguer sur les océans à bord de voiliers. Les gens ont appris l’art de la médecine et découvert comment on peut produire du parfum, des bijoux, du vin.

Sa renommée et sa popularité étaient si grandes qu’il est devenu associé à Persépolis, la capitale cérémonielle de l’Empire achéménide fondé par Cyrus le Grand, l’une des figures les plus remarquables de l’histoire humaine. Pendant des siècles, les gens ont cru que Persépolis était la capitale de Jamshid et ont appelé le site « Trône de Jamshid ». Aujourd’hui, nous savons que Persépolis était en fait la capitale des rois achéménides et a été détruite par Alexandre le Grand.

La Coupe de Jamshid offrait des visions du futur et l’immortalité

La coupe de Jamshid était remarquable. Quiconque consommait l’élixir dans cette coupe devenait immortel.D‘après la légende fut possédée pendant longtemps par les dirigeants de la Perse antique.

Cet objet magique pouvait aussi être utilisé pour voir l’avenir. La légende dit que le monde entier pouvait être vu dans la coupe, on pouvait voir les sept cieux de l’univers et l’artefact révélait des vérités profondes.

Porte de tous les Peuples, Persépolis. Crédit : Domaine public, CC BY-SA 3.0

La coupe de Jamshid, parfois représentée comme une boule de cristal, était considérée comme la clé du succès de l’Empire persan.

Bien que la Coupe de Jamshid et le Saint-Graal soient similaires, ils étaient aussi différents à bien des égards.

Certains érudits ont suggéré que la Coupe de Jamshid pourrait avoir donné lieu à l’histoire du Saint Graal.

Tout comme les chasseurs de trésors continuent à chercher le Saint-Graal, beaucoup ont essayé de localiser la Coupe de Jamshid . Malheureusement, aucun d’entre eux n’a réussi jusqu’à présent.

Source

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here