Le Ministre égyptien des Antiquités, le Dr Khaled El-Enany, a annoncé aujourd’hui la première découverte archéologique significative de 2019 sur le site archéologique du Tuna El-Gebel à Minya, au sud du Caire. Cinquante momies en bon état de conservation ont été trouvées dans quatre chambres funéraires ptolémaïques, qui semblent être des tombes familiales.

« Les tombes nouvellement découvertes sont une tombe familiale qui était probablement celle d’une famille de la classe moyenne supérieure « , dit El-Enany.

Des momies d’hommes et de femmes enveloppés dans des bandages, dont certains portent encore des fragments de cartonnages colorés, ainsi que 12 enfants et nourrissons enveloppés dans du lin ou décorés d’une écriture démotique, ont été trouvés dans les chambres. Leur identité est encore inconnue, mais la méthode de momification suggère qu’ils occupaient des postes importants ou prestigieux.

Douze des momies étaient des enfants et des nourrissons.
Fragments de cartonnages colorés trouvés avec les emballages de momie
Un cartonnage coloré sur le visage d’une des momies

Mostafa Waziri, Secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités, a déclaré que les fragments de papyrus mis au jour dans la tombe ont contribué à révéler la date de la tombe, qui pourrait remonter à l’ère ptolémaïque (305 – 30 av. JC), les premières périodes romaine et byzantine.

« Les méthodes utilisées pour enterrer les momies dans le labyrinthe funéraire variaient en style », a déclaré M. Waziri aux participants aux conférences de presse, expliquant que certaines d’entre elles étaient enterrées dans des sarcophages en pierre ou en bois, tandis que d’autres étaient enterrées dans le sable, ou placées sur les sols des tombeaux ou dans des niches.

Certaines des momies ont été trouvées à l’intérieur de sarcophages de pierre.
Une des momies les plus décoratives découvertes dans le complexe de la tombe.
Le Ministre égyptien des Antiquités, le Dr Khaled El-Enany

L’entrée de la tombe a été découverte pour la première fois en février de l’année dernière, lorsque des archéologues ont découvert un couloir menant à des escaliers en pente qui s’ouvraient sur une chambre rectangulaire de 9 mètres (30 pieds) de profondeur.

Une autre chambre était également située du côté ouest, remplie de momies et de gros sarcophages de pierre. Du côté nord, il y a une troisième chambre avec une collection de sarcophages en pierre à l’intérieur des niches. C’est le style funéraire typique utilisé dans Tuna El-Gebel, qui fut autrefois la nécropole du 15ème nome de l’Egypte à la fin du Nouvel Empire et au début de la Nouvelle Période Intermédiaire.

 

Fathi Awad, directeur de Tuna El-Gebel, a déclaré que le site archéologique de Tuna El-Gebel possède plusieurs tombes importantes, dont la tombe de Pétosiris, le cimetière sacré animal, la tombe d’Isadora, le cimetière romain, ainsi que deux des reliefs frontaliers du roi Akhenaton.

Source

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here