Lítla Dímun, petit îlot des îles Féroé, possède son propre nuage. Explication de ce phénomène météorologique.

Cette forme ronde n’est pas un ovni mais un nuage. Lítla Dímun, îlot désert des îles Féroé situé entre la Grande-Bretagne et la Norvège, possède son propre cumulus. Ce nuage lenticulaire, en forme de lentille, le recouvre d’un voile blanc de vapeur. Il s’agit d’un nuage stationnaire qui se forme au-dessus des sommets de montagne. C’est un dosage précis entre altitude, degré d’humidité et vitesse du vent. Il se forme lorsque l’air humide se condense et se soulève avec le relief. L’air et l’eau qu’ils contiennent sont en perpétuel renouvellement.

Lítla Dímun a toujours été inhabitée car sa surface est en pente et donc difficile d’accès. Ce morceau de terre a été le siège de moutons pendant des siècles. Aujourd’hui, ce sont encore 270 moutons et oiseaux qui y vivent. Lorsque l’automne arrive, ils sont rassemblés et chargés dans des bateaux pour s’abriter dans les îles principales. L’îlot est une zone importante pour la conservation des oiseaux étant un site de reproduction pour les oiseaux de mer, en particulier les Pétrel tempête et les Macareuxmoine.

Une île difficile d’accès

Son point culminant est de 414 mètres avec la montagne de Slættirnir. L’île appartenait autrefois aux Danois mais ils l’ont vendu aux enchères en 1850 pour une somme équivalente à 1 300 euros car elle est difficile d’accès. Depuis 2006, les touristes peuvent passer plusieurs nuits dans l’un de ses trois chalets. Pour s’y rendre, des cordes sont installées afin de gravir les falaises lorsque la mer est calme. Source

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here