Les archéologues anglais ont fait la rare découverte de deux cercueils en plomb de l’époque romaine, mais avec une influence clairement celtique. Un des cercueils contient les restes d’un adulte et d’un nourrisson, probablement une mère et son bébé. Cette découverte offre un aperçu unique de la société et de la culture romano-britanniques.

La découverte a été faite dans une carrière de pierre par des archéologues de la société d’archéologie du Wessex qui travaillaient pour Sibelco, une entreprise de solutions de matières premières dans le Surrey, au sud de l’Angleterre. Pendant l’exploitation de la carrière, les ouvriers pensaient qu’ils avaient trouvé quelque chose. La société a contacté des archéologues pour approfondir la question, comme l’exige la loi britannique.

Un cimetière de l’époque romaine

Après enquête, les experts ont annoncé qu’une découverte majeure avait été faite. Selon le site Web Archaeology.uk « deux cercueils romains en plomb décorés ont été découverts » par l’équipe d’archéologues. Ils ont été trouvés avec d’autres sépultures dans un petit cimetière en forme de L. Au total, il y a eu sept sépultures sur le site, mais seules les sépultures des cercueils en plomb ont survécu intactes.

Cette découverte est l’un des rares cercueils en plomb datant de l’époque où l’Angleterre moderne faisait partie de l’Empire romain. Selon la BBC, il n’y a eu que « 200 cercueils en plomb similaires découverts dans le pays ». Ces cercueils présentent de grandes variations dans leur conception et leur ornementation.

L’empire romain s’étendait du mur d’Hadrien dans le nord de l’Angleterre gorgé de bruine jusqu’aux rives ensoleillées de l’Euphrate en Syrie. Un segment des ruines du mur d’Hadrien dans le nord de l’Angleterre.

Les cercueils en plomb

Les cercueils en plomb mesurent près de 1, 9 m de long et 0,5 m de large et mesurent 35 cm de haut. L’examen des deux tombes révèle des traces de bois et indique que les cercueils en plomb étaient autrefois « enfermés dans de plus grands cercueils en bois », rapporte Archaeology.uk. Les deux cercueils sont constitués de nombreuses feuilles de plomb qui ont été pliées ensemble puis soudées.

Le fait que les cercueils étaient faits de plomb, ce qui aurait coûté cher à l’époque, indique que ceux qui y étaient enterrés appartenaient à la classe supérieure. Etre enterré dans un cercueil en plomb aurait été un signe de statut élevé en Grande-Bretagne romaine . Les pauvres étaient généralement enterrés dans des cercueils en bois ou simplement placés sous terre.

Degrés relatifs de romanisation basés sur l’archéologie.

Le plomb dans les cercueils s’était déformé sous la pression du sol provoquant des dommages à la forme et à l’aspect du cercueil. Cela signifie qu’au fil des siècles, les cercueils se sont remplis de sable et de terre. Il est donc très difficile d’étudier les restes humains dans les cercueils. Les experts ont mené des études approfondies sur les os, mais elles ont révélé très peu de choses. Cependant, ce qui a été établi, c’est qu’un cercueil de plomb contenait un adulte et un nourrisson, peut-être une mère et son enfant, et dans l’autre, les os d’un adulte.

Les couvercles des cercueils avaient été ornés de perles sur les bords. Ces perles ont été façonnées en motifs principalement de coquillages qui se présentent sous la forme de triangles et de cercles. Les motifs de coquillages sont très populaires dans les tombes romano-britanniques, en particulier dans la région de Londres. Les coquillages étaient d’importants symboles romains, mais il semblerait que les motifs des cercueils en plomb étaient basés sur l’iconographie et les motifs celtiques. Les coquillages semblent être liés à des croyances sur l’au-delà et à un voyage dans le royaume des morts.

La romanisation en Grande-Bretagne

Les décorations sur les deux cercueils en plomb sont très importantes car elles donnent des indices importants sur les croyances et les coutumes romano-britanniques. Après la conquête romaine de la Grande-Bretagne sous le règne de l’empereur Claude, il y eut des changements culturels majeurs. De nombreuses tribus celtes sont devenues au moins partiellement romanisées, en particulier les membres de l’élite.

D’anciens sarcophages romains pour l’élite ont été ornés. Celui-ci montre une scène de bataille entre soldats romains et Allemands.

Cette découverte montre qu’à l’époque romaine, de nombreuses populations locales ont adopté les coutumes romaines, comme le cercueil de plomb. Cependant, les motifs uniques de coquillages montrent la persistance des croyances celtes, en particulier sur la religion et la vie après la mort. La découverte offre une preuve supplémentaire que la culture romano-britannique était une synthèse des civilisations celtique et classique.

Source

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here