Le tunnel des Templiers est un passage souterrain situé dans la ville d’Acre, dans ce qui est aujourd’hui Israël. Ce tunnel a été construit par les Templiers lorsque la ville était sous la domination du Royaume de Jérusalem, et a servi de passage stratégique reliant la maison du Temple au port.

Après la chute d’Acre face aux Mamelouks au XIIIe siècle, le tunnel des Templiers a été perdu et oublié. Ce n’est qu’en 1994 que le tunnel a été redécouvert par une femme qui se battait contre un tuyau d’égout obstrué sous sa maison.

Le Royaume de Jérusalem a été fondé en 1099 après la conquête de Jérusalem par les participants de la Première Croisade. Une vingtaine d’années plus tard, le chevalier français Hugues de Payns fonda les Pauvres Compagnons-Soldats du Christ et du Temple de Salomon (appelés simplement les Templiers). Cet ordre militaire avait son quartier général sur le Mont du Temple, et sa tâche principale était de protéger les pèlerins chrétiens qui se rendaient en Terre Sainte.

Acre assiégée

Jérusalem a été reconquise par les musulmans sous Saladin en 1187 et les Templiers ont effectivement perdu leur quartier général. Bien qu’une grande partie du royaume de Jérusalem ait été envahie par les musulmans, la ville de Tyr, ainsi que quelques forteresses croisées isolées, ont continué à résister. En 1189, Guy de Lusignan, roi de Jérusalem, lance la première contre-attaque importante contre Saladin en marchant contre Acre. Malgré la petite taille de son armée, Guy a réussi à assiéger la ville. Saladin n’a pas réussi à rassembler ses forces à temps pour écraser les assiégeants, qui furent bientôt renforcés par les combattants de la troisième croisade venus d’Europe.

Portrait de Guy de Lusignan.

Le siège d’Acre dura jusqu’en 1191 et entraîna la prise de la ville par les Croisés. La ville devint la nouvelle capitale du royaume de Jérusalem et les Templiers purent y établir leur nouveau siège. Le secteur sud-ouest de la ville a été attribué aux Templiers et c’est là que les chevaliers ont construit leur forteresse principale. Un Templier du XIIIe siècle a écrit que cette forteresse était la plus forte de la ville et que son entrée était protégée par deux tours de 8,5 mètres (28 pieds) d’épaisseur. De chaque côté de ces tours se trouvaient deux autres, plus petites, et chaque tour était couronnée d’un lion doré.

La forteresse des Templiers

La forteresse templière marque l’extrémité ouest du tunnel templier. Cette forteresse n’existe plus et le monument le plus remarquable de la région est le phare moderne. L’extrémité ouest de ce tunnel est située à proximité de ce phare. Le tunnel des Templiers mesure 150 mètres de long et traverse le quartier Pisan de la ville. Le tunnel a été creusé dans la pierre naturelle comme un arc en plein cintre et son plafond est soutenu par une couche de pierres taillées.

L’extrémité est du tunnel est située dans le secteur sud-est d’Acre, dans une zone qui était autrefois le mouillage interne du port de la ville. Aujourd’hui, c’est le site du Khan al-Umdan (signifiant  » Caravansérail des Piliers « ), qui a été construit au 18ème siècle lorsque la ville était sous domination ottomane.

Vieille ville d’Acre, phare où se dressait la forteresse templière.

La chute d’Acre

En avril 1291, Acre fut assiégée par les Mamelouks d’Égypte et la ville tomba aux mains des musulmans environ un mois plus tard. Le sultan mamelouk Al-Achraf Khalil ordonna que les murs, les forteresses et les autres bâtiments de la ville soient rasés, afin qu’ils ne puissent plus jamais être utilisés par les chrétiens. Acre a perdu son statut de ville portuaire importante et est restée négligée jusqu’à la fin du 18ème siècle.

Le tunnel des Templiers redécouvert

Quant au tunnel templier, personne ne connaissait son existence dans les siècles qui suivirent la chute d’Acre face aux Mamelouks. Ce n’est qu’en 1994 que cette structure a été redécouverte. Cette année-là, une femme qui vivait directement au-dessus du tunnel a eu des problèmes avec un égout bouché. C’est lors de l’enquête sur le problème que le tunnel des Templiers a été découvert. Par la suite, le tunnel a été nettoyé et une passerelle, des lumières et un accès ont été ajoutés. En 1999, le tunnel des Templiers a été ouvert au public et est devenu l’une des attractions touristiques de la ville.

Le tunnel des Templiers à Acre, Israël.

Citadelle souterraine des Templiers d’Acre, Israël.

Source

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

Voir aussi : Un terrier de lapin mène à un réseau de caves secrètes de templiers vieilles de 700 Ans

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here