L’étude de carottes de glace du Groenland a permis de constater qu’une gigantesque éruption solaire avait eu lieu il y a 2.500 ans, catastrophe qui aurait pu provoquer un anéantissement de la civilisation humaine telle que nous la connaissons, selon des chercheurs.

Des chercheurs suédois ont découvert qu’une puissante éruption solaire s’était produite vers 660 av. J.C.. Les conséquences de cette dernière ont été révélées par l’étude des glaces groenlandaises, relate la revue PNAS.

Si un tel phénomène s’était produit plus tardivement, il aurait provoqué un effondrement de la civilisation actuelle, selon les scientifiques.

Cette découverte signifie que les pires scénarios envisagés dans la planification des risques d’événements météorologiques spatiaux graves sous-estiment l’ampleur des tempêtes solaires, a indiqué Raimund Muscheler, professeur de sciences du Quaternaire à l’université de Lund en Suède, cité par The Guardian.

L’équipe de M.Muscheler a analysé deux carottes de glace extraites de la calotte glaciaire du Groenland et a découvert qu’elles contenaient des isotopes du béryllium et du chlore datant d’environ 660 av. J. C. Ceux-ci semblent être les résidus radioactifs d’une tempête solaire qui avait endommagé l’atmosphère. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here