Qui ne voudrait pas vivre éternellement ? Depuis très longtemps, c’est un rêve pour beaucoup de gens dans le monde entier. Il a été écrit dans plusieurs textes anciens taoïstes , et les mythes et légendes suggèrent que certaines personnes ont même atteint ce but.

Bien que la plupart des gens s’entendent aujourd’hui pour dire que ces histoires ne sont rien de plus que des contes de fées, les choses étaient différentes il y a 2 000 ans. Et les archéologues ont récemment trouvé un exemple réel d’un ancien élixir de vie chinois à Luoyang, dans la province du Henan.

Selon la CGTN, Shi Jiazhen, directeur de l’Institut des vestiges culturels et archéologiques de Luoyang, a déclaré aux journalistes que c’était « la première fois que des médicaments mythiques pour l’immortalité étaient découverts en Chine ». Environ 3,5 litres de liquide ont été trouvés dans une bouteille de bronze dans la tombe d’une famille noble de la dynastie des Han occidentaux (202 ans avant JC -8 de notre ère). Peut-être que cette famille avait une grande foi dans le pouvoir du liquide.

3, 5 litres dans un récipient en bronze, d’un ancien élixir de vie chinois.

Qu’y avait-il dans l’Elixir de vie chinois ?

Des archéologues de la province du Henan, en Chine centrale, ont annoncé vendredi que le liquide retrouvé dans une marmite en bronze provenant d’une tombe de la dynastie des Han occidentaux (202 av. J.-C. — 8 après J.-C.) était l’«élixir de vie» dont parlait la littérature taoïste ancienne.

Environ 3,5 litres de liquide contenu dans la marmite ont été retirés de la tombe d’une famille noble de la ville de Luoyang en octobre dernier. Les archéologues ont tout d’abord estimé qu’il s’agissait d’une boisson alcoolisée, un arôme d’alcool s’échappant du récipient.

Cependant, des recherches ultérieures en laboratoire ont révélé que la substance était principalement composée de nitrate de potassium et d’alunite, ingrédients principaux d’un médicament pour l’immortalité mentionné dans un ancien texte taoïste, selon l’archéologue Pan Fusheng.

«C’est la première fois que de mythiques « médicaments d’immortalité » sont découverts en Chine», a déclaré Shi Jiazhen, responsable de l’Institut des reliques culturelles et de l’archéologie à Luoyang.

«Le liquide est d’une grande valeur pour l’étude des anciennes réflexions chinoises concernant la quête de l’immortalité et pour l’évolution de la civilisation chinoise», a-t-il ajouté.

Les autres artefacts trouvés dans la tombe

Revenons à la tombe de Luoyang, creusée en octobre, où les archéologues ont trouvé d’autres artefacts à côté du liquide fascinant du pot en bronze. Des pots peints en argile et des artefacts en jade et en bronze ont également été mis au jour. Des restes humains bien conservés, probablement le propriétaire de la tombe, ont également été retrouvés.

La tombe elle-même mesure 210 mètres carrés (2260 pieds carrés). Pan Fusheng, l’archéologue chargé des fouilles, a fait part aux journalistes de l’importance de la tombe et des découvertes qui s’y trouvent. Il a dit : « Le tombeau fournit des matériaux précieux pour l’étude de la vie des nobles Han occidentaux ainsi que des rituels et coutumes funéraires de l’époque. » 

Source

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

Voir aussi :

Réservé aux dieux : Seuls deux humains ont goûté les pêches chinoises de l’immortalité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here