En tant que dieu de l’embaumement et des morts, de l’au-delà et des âmes perdues, Anubis est l’un des dieux les plus éminents et mystiques de l’Egypte ancienne. Il était connu depuis les premières périodes de l’histoire de la civilisation qui était basée près du Nil.

Ce dieu a été mentionné pour la première fois au cours de la première dynastie, mais il est possible que des recherches futures puissent montrer qu’il était déjà présent avant cette période. Il est intéressant de noter que le nom « Anubis » était inconnu avant l’arrivée des Grecs en Egypte .

Dans l’ancienne langue égyptienne, il s’appelait Anpu ou Inpu. Ce nom a la même racine qu’un mot qui signifie « un enfant royal ». De plus, il est également lié au mot « inp », qui signifie « se décomposer ». Anubis était aussi connu comme « Imy-ut » (« Celui qui est au lieu de l’embaumement ») et « nub-tA-djser » (« Seigneur de la terre sacrée »).

Anubis s’occupant de la momie du défunt

Un Dieu sans temples

A ce jour, les archéologues n’ont découvert aucun temple monumental dédié à ce dieu. Ses « temples » sont des tombeaux et des cimetières. Les principaux centres de son culte étaient situés à Assiout (Lycopolis) et Hardai (Cynopolis). Son nom apparaît dans les plus anciens mastabas connus (tombes en briques de terre) de la première dynastie et plusieurs sanctuaires du dieu ont été trouvés. Par exemple, un sanctuaire et un cimetière de chiens momifiés et de chacals ont été découverts à Anubeion, un endroit situé à l’est de Saqqara. Il semble que pendant le règne des premières dynasties, il était encore plus important qu’Osiris. Cela changea durant la période du Moyen Empire, mais Anubis demeura l’une des divinités les plus importantes.

Anubis était l’une des divinités qui pouvaient aussi agir contre les humains. Il était indépendant, parfois utile, mais il punissait parfois aussi les humains. L’un de ses rôles principaux était « Le Gardien de la Balance ». Ceci était lié à la croyance qu’après la mort, une personne rencontre les dieux qui ont mis leur cœur sur une balance spéciale. Les scènes de la pesée de la cérémonie du cœur du Livre des Morts présentent Anubis – qui mesurait si la personne était assez digne pour vivre une vie éternelle. Ainsi, Anubis pouvait décider du destin de l’âme.

Le dieu égyptien Anubis (une interprétation moderne inspirée des tombes du Nouvel Empire)

Le dieu Anubis était généralement représenté comme un chacal et parfois comme un homme, mais il était toujours en noir, ce qui était une couleur liée à la désolation et la renaissance. Anubis avait une femme du nom d’Anput, et une fille, qui était la déesse serpent Kebechet. Il était également associé au dieu Upuaut (Wepwawet), une autre divinité aux traits canins.

Anubis était aussi le patron des âmes perdues, y compris des orphelins. Pendant la période grecque, il était associé au dieu Hermès. Les Grecs ont également créé une divinité composite appelée Hermanubis. Ils décidèrent de combiner Hermès comme messager des dieux avec Anubis qui guidait les morts pour les rencontrer. Au fil du temps, Hermanubis est devenu apparenté à Herpokrates aux yeux des Romains – un dieu populaire pour les alchimistes et les philosophes à la Renaissance.

Statue d’Hermanubis, un hybride d’Anubis et du dieu grec Hermès (Musées du Vatican)

Le plus célèbre des sanctuaires d’Anubis découverts à ce jour a été découvert dans la tombe de Toutankhamon (KV62). Aujourd’hui, il se trouve au Musée égyptien du Caire (JE61444). On l’a trouvé derrière l’entrée non murée qui menait à la salle de stockage. Le sanctuaire était situé près du coffre canope, qui contenait encore ses jarres.

Le Gardien des Morts

Les rôles principaux d’Anubis étaient d’embaumer le corps, de guider l’âme et de protéger la tombe. Selon un mythe d’Osiris, il aida Isis à embaumer son mari. En raison de cette histoire, les prêtres qui ont travaillé pendant le processus de momification portaient des masques avec un visage de chacal. De plus, les légendes disent que quand Osiris fut tué par Seth, ses organes devinrent un cadeau pour Anubis. C’est le début d’une tradition qui consiste à lui offrir des parties des morts. Les vrais chacals étaient enclins à creuser des corps dans des tombes peu profondes et à les manger. Les anciens Egyptiens ont fait d’Anubis le gardien des cimetières et le dieu de l’embaumement pour transformer une force négative en une force positive.

Statue d’Anubis

Selon Geraldine Harris :

« Anubis était le gardien de toutes sortes de secrets magiques. Dans le Papyrus Jumilhac, il apparaît comme le chef des disciples armés d’Horus. Sa férocité est à la hauteur de la violence de Seth. Dans des textes magiques d’une date similaire, Anubis est nommé’Seigneur du Bau’. Des bataillons entiers de démons messagers sont sous son commandement. Dans le papyrus magique datant de l’époque romaine, Anubis est l’exécuteur principal des malédictions. Les divinités gracieuses des temples de culte sont à peine reconnaissables dans les dieux et déesses impitoyables rencontrés dans la magie quotidienne. (…) Une histoire dans Papyrus Jumilhac (vers 300 av. J.-C.) explique cette coutume en racontant comment Seth s’est autrefois transformé en panthère après avoir attaqué le corps d’Osiris. Anubis captura et marqua la panthère, créant les taches du léopard. Le dieu chacal décréta que les prêtres devaient porter des peaux de léopard en souvenir de sa victoire sur Seth. »

Papyrus Jumilhac

Pendant des siècles, les gens ont cru que les pilleurs de tombes seraient punis par Anubis car il était le gardien des morts. De plus, on croyait que les bonnes personnes seraient protégées par lui et que leur vie éternelle serait paisible et heureuse grâce à ses soins.

Un changement dans la pop-culture

Anubis a reçu de nombreux pouvoirs et attributs supplémentaires de la culture populaire moderne. Le dieu mystérieux est devenu un personnage populaire dans les livres, les jeux vidéo et les films au cours du 20ème et des premières années du 21ème siècle. Les artistes modernes imaginent souvent les pouvoirs d’Anubis comme quelque chose de plus sinistre que les anciens Egyptiens. Sa mauvaise réputation a été créée par la peur et par le divertissement moderne.

Dans le passé, on pensait que les gens n’avaient pas le choix de leur destin, mais on espérait que le dieu chacal leur permettrait d’entrer dans l’au-delà et d’en profiter à jamais.

Source

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

Voir aussi : L’Histoire exceptionnelle d’Osiris : son mythe, ses symboles et sa signification dans l’Égypte ancienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here