Des souris momifiées trouvées dans une tombe égyptienne " belle et colorée "

Des douzaines de souris momifiées figuraient parmi les animaux trouvés dans une ancienne tombe égyptienne qui a été dévoilée vendredi.

La tombe a été bien conservée et finement peinte près de la ville égyptienne de Sohag – une zone désertique près du Nil à environ 390 km (242 miles) au sud du Caire – on pense que cette tombe remonterait aux débuts du Ptolémaïque et aurait plus de 2.000 ans.

Souris momifiées et faucons momifiés exposés dans le cimetière récemment découvert près de Sohag.
Deux momies, celle d’une femme et d’un enfant, étaient également exposées.

La tombe aurait été construite pour un haut fonctionnaire nommé Tutu et son épouse, et est l’une des sept découvertes dans la région en octobre dernier, lorsque les autorités ont trouvé des contrebandiers en train de creuser illégalement pour trouver des artefacts.

Ses murs peints représentent des processions funéraires et des images du propriétaire travaillant dans les champs, ainsi que la généalogie de sa famille écrite en hiéroglyphes.

« C’est l’une des découvertes les plus passionnantes jamais faites dans la région « , a déclaré Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités d’Égypte. Il a dit qu’il s’agissait d’un « beau tombeau coloré ».

Fragments de visages décoratifs de la tombe, qui aurait été construite pour un haut fonctionnaire au début de la période ptolémaïque.
Les peintures murales à l’intérieur de la tombe, datant de plus de 2 000 ans, sont bien conservées.

« Il montre des images du propriétaire de la chambre funéraire, Tutu, donnant et recevant des cadeaux devant différents dieux et déesses, » dit Waziri.

« Nous voyons la même chose pour sa femme, Ta-Shirit-Iziz, avec la différence de quelques versets d’un livre, le livre de l’au-delà. »

Deux momies, une femme âgée de 35 à 50 ans et un garçon âgé de 12 à 14 ans, étaient exposés à l’extérieur de la chambre funéraire peu profonde, ainsi que plus de 50 souris, chats et faucons momifiés.

La domination ptolémaïque s’est étendue sur environ trois siècles jusqu’à la conquête romaine en 30 avant JC.

Le gouvernement a décrit Sohag comme « l’une des villes les plus riches en histoire d’Egypte », où un musée a ouvert l’année dernière.

Source

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here