Les Guatémaltèques anciens avaient une connaissance pratique du magnétisme, suggèrent des chercheurs qui ont découvert d’importantes anomalies magnétiques sur de nombreuses sculptures en pierre exposées au Guatemala.

Un groupe de chercheurs de l’Université de Harvard a constaté que 10 des 11 sculptures en pierre exposées dans un parc du Guatemala présentaient d’importantes anomalies magnétiques probablement causées par des éclairs alors que les roches étaient encore enfoncées dans le sol, relate Live Scence.

De plus, beaucoup d’entre elles ont été sculptées de façon à aligner les anomalies magnétiques sur les joues droites des sculptures ou sur leur nombril, suggérant que les anciens sculpteurs savaient détecter le magnétisme et qu’ils avaient sélectionné les rochers pour mettre en évidence ces parties du corps.

D’anciennes sculptures en pierre guatémaltèques sont magnétisées à certains endroits, ce qui suggère que la civilisation précolombienne qui les a créées avait une connaissance pratique du magnétisme.

Ces sculptures aux têtes géantes et aux corps déformés sont exposées sur une place de la petite ville de La Democracia, près de la côte pacifique du Guatemala. Elles y ont été installées dans les années 1970 après avoir été importées d’anciens sites de la région voisine de Monte Alto. Les Guatémaltèques auraient créé ces sculptures il y a plus de 2.000 ans. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here