Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le parc archéologique de Hili est un site de l’âge du bronze dans les Emirats Arabes Unis. Le site archéologique de Hili est non seulement le plus ancien site archéologique connu dans un village agricole des Émirats arabes unis, mais il contient également d’autres sites de l’âge du bronze et de l’âge du fer, des cimetières et des infrastructures agricoles.

On pense que les tombes appartiennent à la culture de l’âge du bronze d’Oum al-Nar (Mère du Feu) qui existait vers 2600-2000 ans avant JC. L’étymologie provient de l’île du même nom qui est adjacente à Abu Dhabi et dont on trouve les premières traces et découvertes attribuées à cette période.

L’un des bâtiments les plus spectaculaires est le Grand Tombeau à Hili. Ancienne de plus de 4 000 ans, la structure mesure 12 mètres de diamètre et devait à l’origine avoir une hauteur d’au moins 4 mètres. Restauré au milieu des années 1970, le bâtiment n’a pas été recouvert d’un toit. Cependant, elle aurait été couverte dans l’antiquité.

Cette structure est probablement antérieure à tout ce que l’on trouve sur ce site ancien et présente une architecture de style cyclopéen comme on en voit en Europe dans des endroits comme Ferentino et Alatri Italie.

Dans la pierre du Grand Tombeau sont gravées des images zoomorphes représentant des animaux, ainsi que ce qui semble presque être des figurines humanoïdes. Près du fond du Grand Tombeau, on peut aussi voir des trous de forage. Ces vestiges modernes ou anciens sont-ils des preuves de technologie perdue ?

Source : Megalithic marvels

Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here