Au XIXe siècle, New York (États-Unis) était le paradis des huîtres, jusqu’au jour où les réserves se sont épuisées. Les autorités veulent désormais les réintroduire.

C’est un drôle de chargement. Les autorités américaines tentent de redonner vie aux eaux de New York en réintroduisant des espèces disparues. Il y a encore un siècle, le port abritait des dauphins et des hippocampes grâce aux huîtres, nombreuses au XIXe siècle.

« Les huîtres faisaient autrefois partie de la culture culinaire de New York, on les vendait même dans les stands de hot-dog« , révèle une habitante. Aujourd’hui, elles ont presque disparu et sont impropres à la consommation. Avec leur réintroduction dans la baie, toute l’eau serait filtrée, car ce mollusque possède de grandes vertus écologiques.

Des écoles mises à contribution

Avec le changement climatique et la multiplication des tempêtes, New York a encore plus besoin de cette barrière naturelle, c’est pourquoi les autorités comptent replanter 1 milliard d’huîtres d’ici à 2035. Pour repeupler ce récif, les écoles de « la grosse pomme » ont été réquisitionnées. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here