STURGIS, MICHIGAN – Les restes squelettiques humains trouvés à Sturgis mardi pourraient être ceux d’un ancien combattant de la guerre d’Indépendance, selon l’anthropologue légiste Carolyn Isaac de la Western Michigan University Homer Stryker M.D. School of Medicine.

Les historiens locaux croient que certains des vestiges pourraient être ceux de David Randall, un ancien combattant de la Révolution américaine mort des décennies après la guerre, en octobre 1835.

Les résultats préliminaires ont été annoncés via Facebook Live sur la page Facebook de la police de Sturgis, le mercredi 10 juillet.

Au total, les restes de trois adultes et de deux enfants ont été retrouvés sur le site, a indiqué M. Isaac. Les restes ont été retrouvés près de la rue Nottawa Sud et du chemin Bogen le 9 juillet, a indiqué la police de Sturgis dans un communiqué de presse le 10 juillet.

Il est possible qu’un lieu de sépulture familial ou un ancien cimetière ait été découvert, a dit M. Isaac. Un entrepreneur privé creusait un bassin de rétention lorsque les ossements ont été exhumés à environ 2 mètres sous la surface, a expliqué M. Isaac. La police a été contactée et assistée par la Western Michigan University Homer Stryker M.D. School of Medicine.

Stoney Summer, coordonnateur des affaires des anciens combattants pour le comté de St. Joseph, a informé la police que les restes des premiers colons qui se sont établis à Sturgis pourraient être ceux des premiers colons, d’après les dossiers historiques, a déclaré la police dans un communiqué de presse mercredi matin.

Il était une fois une école et une église à l’intersection, a dit Summer lors de la conférence de presse mercredi.

Anne Davis, chercheuse en généalogie locale, a dit qu’elle cherchait les restes de Randall depuis environ quatre ans, dans l’espoir de donner à l’ancien combattant une sépulture digne de ce nom avec des marqueurs militaires.

Randall s’est enrôlé dans le service militaire en 1779 et a servi dans la milice du New Jersey pendant toute la durée de la guerre d’Indépendance, dit Davis. Il s’est installé dans la région de Sturgis avec six ou sept enfants après la guerre, dit Davis. Les descendants des familles qui vivent encore dans la région ont subi des tests ADN, a dit Summer.

« Je pense que j’étais la seule personne à Sturgis heureuse de trouver des os, » dit Davis.

Parmi les restes trouvés mardi, les restes de trois adultes et de deux enfants ont été identifiés par la répétition d’os et d’autres caractéristiques distinctives, a dit M. Isaac. Les ossements étaient de la couleur du sol, ce qui indique qu’ils sont là depuis un certain temps, dit-elle.

Le processus d’identification pourrait prendre des mois, a dit M. Isaac. Les os seront datés au carbone 14 après avoir été examinés, dit-elle.

« Ce sont toujours des humains ; nous voulons les traiter avec le plus de respect possible », a dit M. Isaac.

« Ils s’attendent à trouver d’autres ossements au fur et à mesure que les fouilles se poursuivront dans les jours qui suivront, a dit M. Isaac. Une fois identifiés, les os recevront un enterrement approprié », dit-elle.

Source: MLive.com – Traduction par Le Savoir Perdu des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here