Elles n’avaient pas poussé à l’état naturel depuis 60 millions d’années au Royaume-Uni. Deux cycas revoluta, plantes originaires du Japon et des côtes chinoises, ont produit des organes mâles et femelles sur l’île de Wight. Une première à cette latitude ! Les botanistes y voient un signe du réchauffement climatique.

Deux cycas revoluta ont produit des organes mâles et femelles en extérieur au Royaume-Uni, pour la première fois depuis 60 millions d’années. Cette plante n’est pourtant pas une habituée de ces latitudes.

Également connue sous le nom de Cycas du Japon, cette plante tropicale est originaire de ce pays donc, mais aussi des côtes chinoises, dans la région de Fujian.

Depuis plusieurs années déjà, le jardin botanique de Ventnor sur l’île de Wight s’est lancé dans cette drôle d’aventure. « Il y a 15-20 ans, nous avons commencé à faire pousser des cycas, à l’origine dans le cadre d’une expérience puisqu’il s’agit de quelque chose qu’on ne fait pas normalement, a expliqué Chris Kidd, conservateur au jardin botanique, à CNNIl y a cinq, une des plantes a produit un organe mâle ; et cette année, nous avons une plante mâle et une femelle. »

Un cycas revoluta avec un organe femelle.

Lié au réchauffement climatique

Cette plante a bien connu cette latitude et a même largement dominé la flore terrestre il y a 280 millions d’années : « Des cycas fossilisés, datant du jurassique, ont trouvé dans les falaises de l’île de Wight », indique CNN.

Pour les scientifiques, cela indique « clairement que des étés plus chauds et des hivers plus doux déclenchent ce phénomène ». Mais une porte-parole du jardin botanique souligne également que « la température moyenne sur l’île de Wight est de 5 °C supérieure au reste du pays ».

Ce qui pourrait s’avérer être une bonne nouvelle pour des botanistes doit être mis en regard de l’origine d’une telle nouvelle : le réchauffement climatique. « Voir le climat changer de manière si spectaculaire en si peu de temps pourrait avoir des répercussions plus large en agriculture, horticulture… Mais aussi socialement, selon la zone géographique des populations sur la planète », conclut Chris Kidd. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here