La découverte intrigue… Une matière inconnue a été repérée grâce à une photo prise par le « Lapin de jade », nom du robot d’exploration lunaire chinois. Les scientifiques ont tenté de déterminer la nature de cette substance, d’une couleur et d’une texture inhabituelles.

Les Chinois auraient-ils mis la main sur une possible preuve de vie extraterrestre ? Posé depuis le 3 janvier 2019 sur la face cachée de la Lune, le robot explorateur Yutu-2, ou « Lapin de jade » envoyé par la Chine a fait une trouvaille qui intrigue les scientifiques.

Le « Lapin de jade » explore la face cachée de la Lune depuis son alunissage, le 3 janvier dernier, à bord de la sonde chinoise Chang’E-4.

Une couleur et un éclat intriguant

Le 25 juillet dernier, lors de l’une de ses explorations sur le sol lunaire, l’engin, piloté depuis Pékin, s’apprête vers midi à passer en mode sommeil, pour se protéger des rayons solaires, rapporte le site web spécialisé Space.com. Une dernière vérification de l’image caméra retient alors l’attention d’un des membres de l’équipe.

Il repère un petit cratère, qui semble contenir une matière colorée, à l’éclat intriguant… Changement de cap. À son réveil, le « Lapin de jade » ira examiner cette étrangeté de plus près, relate la publication gouvernementale chinoise Our Space, qui suit chaque jour l’avancée de la mission.

Une des images prises du cratère en question.

Le résultat du crash d’une météorite ?

Si les données collectées par l’engin lunaire n’ont pas permis aux scientifiques de préciser la nature de cette substance, ces derniers parlent d’une « matière d’aspect gélatineuse », d’une « couleur inhabituelle ». Un premier constat qui, selon Space.com, permettrait cependant de faire émerger une théorie plausible : il pourrait s’agir de verre fondu, formé après la collision d’une météorite avec le sol lunaire. Un phénomène communément appelé « impactite ».

La découverte fait écho aux observations réalisées lors de la dernière mission lunaire du programme américain Apollo, en 1972, rapporte le site spécialisé. L’astronaute Harrison Schmitt, douzième et dernier homme à avoir foulé le satellite terrestre, avait alors examiné un sol de couleur orange. Les géologues avaient finalement pu expliquer le phénomène par une éruption volcanique, il y a 3,6 milliards d’années.

Toujours en fonction, Yutu-2 poursuit son exploration lunaire vers l’ouest, pour lever un peu plus le voile de la face cachée de la Lune. Source

1 COMMENTAIRE

  1. Les reflets du ciel bleu dans la première photos c’est normal ? ou c’est photoshop ?
    on ne sait toujours pas freiner dans le vide donc on s’écrase en arrivant sur la lune…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here