En 1502 après JC, le sultan Bayézid II cherchait un projet de pont pour relier Istanbul à sa ville voisine Galata.

Léonard de Vinci, artiste et inventeur déjà bien connu, est venu avec une idée intéressante, qu’il a décrite dans sa lettre au Sultan. Il a également fait une esquisse de l’idée avec un petit dessin dans son carnet de notes.

Dessin original de Léonard de Vinci de la proposition de pont (en haut à gauche), montrant une vue aérienne en haut et une vue latérale en bas, incluant un voilier qui passe en dessous du pont. A droite et en bas, des dessins de Karly Bast et Michelle Xie montrent comment la structure peut être divisée en 126 blocs individuels, qui ont été imprimés en 3D pour construire un modèle réduit. Image : Karly Bast et Michelle Xie

Récemment, les chercheurs du MIT se sont concentrés sur la vision de Léonard de Vinci du pont qui aurait été le plus long pont du monde. Ils commencèrent à se demander comment le concept de Léonard de Vinci avait été pensé et s’il aurait vraiment fonctionné.

Ils ont analysé les documents disponibles et ont construit une maquette détaillée pour tester la capacité de la structure à supporter le poids et même à résister au tassement de ses fondations.

« L’impression 3D nous a permis de recréer avec précision cette géométrie très complexe « , a déclaré Karly Bast Meng, en collaboration avec un professeur d’architecture et de génie civil et environnemental, John Ochsendorf, et Michelle Xie, étudiante de premier cycle, dans un communiqué de presse.

À l’époque de Léonard de Vinci, la plupart des supports de pont en maçonnerie étaient réalisés sous la forme d’arcs en demi-cercle classiques, qui auraient nécessité 10 piliers ou plus sur la longueur du pont, pour supporter un pont aussi long.

Karly Bast, récemment diplômée, montre la maquette à l’échelle d’un pont conçu par Léonard de Vinci qu’elle et ses collègues ont utilisé pour prouver la faisabilité du projet. Image : Gretchen Ertl

Le concept de pont de Léonard de Vinci était radicalement différent – un arc aplati qui serait assez haut pour permettre à un voilier de passer en dessous avec son mât en place, comme l’illustre son croquis, mais qui traverserait la grande travée avec un seul arc énorme.

Le pont aurait été d’environ 280 mètres de long, soit environ 10 fois plus long que les ponts typiques construits à l’époque. Le modèle créé par les chercheurs a été construit à une échelle de 1 à 500 (soit environ 32 pouces de long).

« Est-ce que ce sketch a été fait en 50 secondes ou est-ce que c’est quelque chose à quoi il s’est vraiment assis et auquel il a réfléchi profondément ? C’est difficile à savoir » à partir du matériel historique disponible, a dit Bast. Mais prouver l’efficacité de la conception suggère que Leonardo l’a vraiment fait avec soin et réflexion.

« Il savait comment le monde physique fonctionne. »

Il a aussi apparemment compris que la région était sujette aux tremblements de terre et qu’elle présentait des caractéristiques telles que l’étalement des semelles de fondation qui offriraient une stabilité supplémentaire.

Les chercheurs ont testé la résilience du pont et la structure s’est montrée résistante au mouvement horizontal, ne se déformant que légèrement jusqu’à être étirée au point de s’écrouler complètement.

La conception n’a peut-être pas d’implications pratiques pour les concepteurs de ponts modernes, mais la conception de da Vinci démontre les capacités remarquables des esprits du début de la Renaissance.

Source : Ancient pages Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

Pour nous soutenir <—

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here