En 1973, un ouvrier israélien de la centrale électrique, Marcel Mazliah, a commencé à collecter des objets qu’il avait trouvés en Méditerranée. Après sa mort récente, la famille de Mazliah a remis sa vaste collection à l’Autorité israélienne des antiquités. Parmi le butin, qui comprenait des objets datant de plus de 3 500 ans, se trouvait une ancienne grenade à main.

Les grenades à main sont généralement considérées comme des sous-produits du champ de bataille moderne, mais, en réalité, les gens utilisent de petites bombes jetables au combat depuis le 8e siècle. Pendant les Croisades, qui ont commencé au 11ème siècle et ont duré jusqu’au 13ème siècle, les grenades à main remplies de pétrole, de naphte ou de feu grégeois étaient couramment utilisées par les forces islamiques en Israël. L’Autorité israélienne des antiquités pense que la grenade, ainsi que les autres objets de la collection de Mazliah, sont probablement tombés par-dessus bord d’un navire marchand de métal médiéval en route vers Israël depuis la Syrie.

Photo par Diego Barkan, Israel Antiquities Authority

« Les objets ont apparemment été fabriqués en Syrie et ont été apportés en Israël », a déclaré à Fox News Ayala Lester, conservateur de l’Autorité israélienne des antiquités. « Les trouvailles sont la preuve du commerce des métaux qui était mené pendant cette période. »

La plupart des gens connaissent les grenades à fragmentation à retardement, qui ont fait leur apparition sur le champ de bataille au début du XXe siècle et qui ont joué un rôle majeur dans pratiquement tous les grands conflits depuis. Fabriquée en fonte dentelée et remplie de matière explosive, le mécanisme de mise à feu de la grenade est déclenché par un percuteur à ressort maintenu en place par un levier. Une fois que le levier est relâché – c’est-à-dire lorsque la grenade est lancée – le percuteur frappe une amorce à percussion, créant une petite étincelle qui allume une fusée reliée au détonateur. Quelques secondes plus tard, boom.

Il y a peu d’informations sur la grenade en forme de gland en relief que Mazliah a trouvée au large des côtes d’Israël ; cependant, un article publié sur le Blog de l’Histoire théorise qu’elle est faite de céramique non émaillée. Comme un cocktail Molotov, un soldat aurait allumé une mèche pour ensuite lancer la grenade ou la faire catapulter dans l’intention de mettre le feu à son ennemi ou aux environs de son ennemi.

Une fois que la flamme est entrée en contact avec le liquide inflammable versé dans le récipient, elle aurait « fait exploser un feu que l’eau ne pouvait pas éteindre ».

Source : Task and purposeTraduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

Pour nous soutenir <—

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here