Les archéologues ont trouvé une momie de 2 000 ans avec une langue en or sur un ancien site égyptien appelé Taposiris Magna.

Les embaumeurs ont peut-être placé la langue dorée sur la momie pour s’assurer que le défunt puisse parler dans l’au-delà, a déclaré le ministère égyptien des antiquités dans un communiqué publié le 29 janvier.

Par exemple, si la momie à la langue d’or avait rencontré Osiris, le dieu des enfers, dans l’au-delà, elle aurait eu besoin de pouvoir parler au dieu, selon le communiqué. On ne sait pas si la momie avait un trouble de la parole lorsqu’elle était vivante. On ne sait pas non plus pourquoi la langue a été fabriquée en or.

Les archéologues, menés par Kathleen Martinez, de la République dominicaine, ont découvert la momie dans l’une des 16 sépultures de Taposiris Magna, qui possède des temples dédiés à Osiris et à Isis, une déesse qui était à la fois l’épouse et la sœur d’Osiris. Auparavant, les archéologues ont trouvé un tas de pièces de monnaie décorées du visage de Cléopâtre VII, ce qui suggère que les temples étaient utilisés pendant le règne de la reine.

Momie féminine dont le masque mortuaire couvrait une grande partie du corps. (Ministère des antiquités égyptiennes)

Plus de momies

Les 15 autres sépultures datent également d’environ 2 000 ans et contiennent un trésor remarquable. Dans l’une d’entre elles, une momie porte un masque mortuaire qui recouvre une grande partie de son corps et la représente avec une coiffe tout en souriant.

Deux des momies ont été retrouvées avec les restes de parchemins, que les chercheurs analysent et déchiffrent actuellement. Les couches de plâtre, ou cartonnage, qui recouvrent l’une de ces momies portent des décorations dorées d’Osiris, selon le communiqué.

Les chercheurs ont également trouvé plusieurs statues qui représentent les personnes qui ont été enterrées sur le site ; les statues sont si bien conservées que l’on peut encore distinguer les coiffures et les coiffes de l’individu, selon le communiqué. Les statues donnent aux gens un aspect formel, sans sourire sur le visage.

Représentation d’un homme décédé, avec une coiffure détaillée. (Ministère des antiquités égyptiennes)

Bien que les archéologues ne sachent pas exactement quand les individus sont morts, ils peuvent dire que le peuple a vécu à une époque où l’Égypte était dirigée soit par les Ptolémées (304 avant JC à 30 avant JC ), qui étaient les descendants d’un des généraux d’Alexandre le Grand, ou par l’Empire romain, qui a pris le contrôle du pays après la mort de Cléopâtre VII en 30 avant JC.

Une équipe composée d’archéologues d’Egypte et de l’Université de Saint-Domingue en République dominicaine mène ces fouilles à Taposiris Magna. Elle est dirigée par Kathleen Martinez, une archéologue de la République dominicaine. Les fouilles du site et l’analyse des vestiges sont en cours.

Source : Science Alert Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here