Des scientifiques ont fait une découverte majeure dans la ville de Ganzhou, dans la province chinoise du Jiangxi (sud). Ils ont trouvé les restes d’un dinosaure assis sur son nid d’œufs fossilisés.

Le dinosaure, un oviraptorosaure (oviraptor), appartient à un groupe de dinosaures théropodes ressemblant à des oiseaux, qui a connu son apogée au cours de la lointaine période du Crétacé (il y a 145 à 66 millions d’années). Les fossiles de l’oviraptor adulte et des œufs contenant les embryons ont été datés d’environ 70 millions d’années. C’est la première fois que des chercheurs ont trouvé un dinosaure non aviaire assis sur un nid d’œufs qui ont été fossilisés et qui contiennent encore les bébés à l’intérieur !

Le fossile en question, vieux de 70 millions d’années, est un dinosaure théropode oviraptoride adulte assis sur un nid de ses œufs fossilisés. Plusieurs œufs (dont au moins trois contiennent des embryons) sont clairement visibles, tout comme les avant-bras, le bassin, les membres postérieurs et une partie de la queue de l’adulte.

Que disent les scientifiques à propos de cette découverte ?

Le Dr Shundong Bi, du Centre de biologie évolutive des vertébrés, de l’Institut de paléontologie de l’Université du Yunnan (Chine) et du Département de biologie de l’Université de Pennsylvanie (États-Unis), et auteur principal de l’étude, a déclaré à EurekAlert : « Les dinosaures préservés sur leurs nids sont rares, et les embryons fossiles aussi. C’est la première fois qu’un dinosaure non aviaire a été trouvé, assis sur un nid d’œufs qui préservent les embryons, dans un seul spécimen, spectaculaire. »

Bien qu’il existe quelques autres exemples d’oviraptor adultes retrouvés sur leur nid avec des œufs, c’est la première fois que les scientifiques ont trouvé des embryons à l’intérieur des œufs. Le Dr Lamanna, coauteur de l’étude et paléontologue au Carnegie Museum of Natural History, aux États-Unis, explique : « Ce type de découverte, en fait un comportement fossilisé, est le plus rare des rares chez les dinosaures. Bien que quelques oviraptoridés adultes aient déjà été trouvés sur des nids de leurs œufs, aucun embryon n’a jamais été trouvé à l’intérieur de ces œufs. »

Le Dr Xu, de l’Institut de paléontologie des vertébrés et de paléoanthropologie de Pékin, en Chine, et l’un des auteurs de l’étude, s’attend à ce que cette découverte rare recèle une grande quantité d’informations. « C’est extraordinaire de penser à la quantité d’informations biologiques capturées dans ce seul fossile. » Le Dr Xu ajoute : « Nous allons apprendre de ce spécimen pendant de nombreuses années à venir. »

Un dinosaure théropode oviraptoride attentif couve son nid d’œufs bleu-vert sous le regard de son compagnon, dans ce qui est aujourd’hui la province de Jiangxi, dans le sud de la Chine, il y a quelque 70 millions d’années.

Les œufs fossilisés étaient sur le point d’éclore !

Les scientifiques ont trouvé un squelette incomplet d’un oviraptor adulte avec des cailloux dans l’estomac. Il s’agit d’un exemple de gastrolithes, des « pierres d’estomac », que la créature avait consommées pour l’aider à digérer sa nourriture. C’est également le premier exemple de gastrolithes incontestables trouvés chez un oviraptoridé, ce qui, selon l’équipe, pourrait aider à fournir de nouvelles informations sur le régime alimentaire de ces dinosaures.

Le dinosaure a été retrouvé accroupi au-dessus d’un nid contenant au moins 24 œufs fossilisés, dans une position de couvaison ou de protection. Cela suggère que le dinosaure est mort alors qu’il couvait ou protégeait ses petits. Mais lorsque les chercheurs ont analysé les isotopes de l’oxygène des œufs, ils ont découvert qu’ils avaient été incubés à des températures élevées, semblables à celles des oiseaux, ce qui confirme la thèse selon laquelle l’adulte est probablement mort en couvant son nid.

Le squelette partiel de l’oviraptorosaure a été trouvé sur un nid d’au moins 24 œufs fossilisés.
Ce nid d’oviraptorosaure fossilisés vieux de 70 millions d’années. Montrant des coquilles brisées exposant de minuscules squelettes.

Au moins sept des œufs fossilisés contiennent encore les restes d’embryons d’oviraptoridés non éclos. D’après le développement des embryons, les scientifiques pensent que certains des œufs étaient sur le point d’éclore. Selon le Dr Lamanna, « ce dinosaure était un parent attentionné qui a fini par donner sa vie tout en prenant soin de ses petits ».

Source : Ancient Origins Traduction : © Le Savoir Perdu Des Anciens

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here