Le courant dominant de l’histoire voudrait que le jeu de golf moderne trouve son origine dans l’Écosse du XVe siècle. Le premier tournoi majeur de golf, et le plus ancien tournoi au monde, est l’Open Championship (Open Britanique), qui s’est joué pour la première fois en 1860 au Prestwick Golf Club dans le Ayrshire, en Écosse. Cependant, frapper des balles piquées dans des trous à l’aide de bâtons était le passe-temps favori des anciennes élites chinoises.

Or, une balle en céramique actuellement exposée à la galerie d’art de l’université Pingdingshan, dans la province du Henan (Chine centrale), est l’une des plus de « 1 000 balles en céramique utilisées dans un jeu de balle semblable au golf dans la Chine ancienne. »

Une peinture de cour représentant l’empereur Xuande de la dynastie Ming jouant au Chuiwan, mais la balle de golf Chuiwan semble être hors limite. (Shang Xi / Domaine public )

L’ancien Open de Chuiwan

Le 26 avril 2006, un symposium s’est tenu dans le Grand Hall du Peuple à Pékin, au cours duquel ont été inspectées des centaines d’œuvres artistiques chinoises anciennes restaurées liées au Chuiwan, la soi-disant « origine du golf moderne ». À l’occasion des Jeux olympiques de 2008 à Pékin, le Musée du Palais et l’Association chinoise de golf ont créé un groupe de recherche sur le sport du Chuiwan dans la Chine ancienne, dans le but de mener des recherches approfondies sur la culture du jeu du Chuiwan ancien.

Aujourd’hui, les médias chinois ont annoncé que l’université a trouvé les anciennes balles de golf Chuiwan dans sa vaste collection de céramiques. Ils ont également découvert plusieurs moules de balles, ainsi que des balles en céramique semi-finies associées à l’ancien jeu longtemps appelé Chuiwan. Comme au golf, les joueurs frappaient des balles dans des trous à l’aide de bâtons soigneusement façonnés, et c’est pour cette raison que ce jeu est connu sous le nom de golf chinois. En chinois, Chui signifie « frapper » et Wan signifie « balle ». Par conséquent, Chuiwan signifie « frapper une balle ».

Répliques de balles et de bâtons de golf Chuiwan.

Visuellement similaire à une balle de golf, mais fonctionnellement différente.

Cui Lequan, de l’Institut de recherche sur le développement de la culture sportive, qui dépend de l’Administration générale des sports de Chine, a déclaré que c’était « la première fois » que des archéologues chinois découvraient autant de boules Chuiwan. Les boules datent de la dynastie Tang (618-907) et les archéologues ont mis au jour environ 1 800 boules dans des fours à porcelaine datant des dynasties Tang, Song (960-1279) et Yuan (1271-1368).

La plupart des anciennes balles de golf chinoises mesurent environ 5 centimètres de diamètre et étaient fabriquées en poterie. De nombreux reportages sur cette histoire affirment avec désinvolture que les fossettes en porcelaine sont parallèles à celles des balles de golf modernes, mais ce n’est pas le cas.

Les fossettes des balles chinoises servent à accroître la traction sur une surface, ce qui permet au joueur de donner une courbe aux balles. Selon Scientific American , la plupart des balles de golf ont entre 300 et 500 alvéoles qui créent la portance et la résistance qui influencent la trajectoire de la balle et la distance totale qu’elle peut parcourir. Il ne faut donc pas comparer des pommes avec des oranges simplement parce qu’elles sont toutes deux rondes.

Un garçon et une femme chinois en robe de style ancien jouant au golf Chuiwan.

Des Reliques de sport d’une grande importance culturelle

Située entre Luoyang et Kaifeng, deux anciennes capitales, la région de Pingdingshan était un centre d’artisanat de la porcelaine de haute qualité, et c’était probablement le plus grand centre de production des balles de Chuiwan, a déclaré Cui Lequan. Le chercheur estime que les balles représentent des matériaux de référence importants pour étudier l’origine et le développement de l’ancien jeu de balle et de bâton de golf Chuiwan.

Le site Web Ancient Golf indique que les joueurs de Chuiwan de la dynastie Tang comprenaient non seulement des empereurs et des ministres, mais aussi des personnes de tous horizons, et que ces anciennes compétitions de « polo » étaient assez intenses, avec deux équipes de joueurs adverses chargés de frapper des balles en céramique dans le but adverse, comme dans le hockey moderne.

Le hockey sur gazon était un jeu populaire dans l’Égypte ancienne et le jeu est illustré dans des tombes datant de 4000 ans, et un jeu ancien similaire était joué avec des bâtons et une balle en Écosse, appelé shinty. Le chuiwan était donc un ancien croisement chinois entre le hockey et le shinty, et vous ne pouvez qu’imaginer comment vous pourriez crier après les dieux si vous receviez un coup dans le tibia !

Source : Ancient Origins Traduction : Emilie pour © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here