Les scientifiques font état d’une percée archéologique. La tombe longtemps perdue du légendaire explorateur du 15e siècle, Christophe Colomb, a enfin été découverte ! Pourtant, un problème concernant son corps n’a toujours pas été résolu.

On sait depuis longtemps que Christophe Colomb a été enterré à Valladolid, en Espagne, après sa mort en 1506, mais l’emplacement exact de sa tombe n’était pas connu jusqu’à présent.

Après avoir été enterrée à Valladolid, la dépouille de Christophe Colomb a été transportée dans le mausolée de sa famille à Séville, dans le sud du pays, puis déplacée plusieurs fois au cours des siècles suivants avant de revenir à Séville en 1898.

Grâce à des échantillons d’ADN prélevés sur des lamelles d’os de la tombe de Séville, une équipe de médecins légistes dirigée par l’université de Grenade a confirmé en 2005 que les restes conservés dans cette tombe appartenaient bien à Christophe Colomb.

Les chercheurs ont maintenant déterminé qu’il a d’abord été enterré dans le couvent de San Francisco à Valladolid, qui n’existe plus, a déclaré dans un communiqué le Musée naval d’Espagne qui a aidé à coordonner l’étude.

« Le site est actuellement une zone commerciale près de la spacieuse Plaza Mayor, une large étendue piétonne entourée de bâtiments à arcades peints en rouge ».

Cette conclusion fait suite à « une enquête historique détaillée, confirmée par des radars à pénétration de sol », ajoute le communiqué.

Les chercheurs ont prélevé des échantillons d’éléments provenant du sport funéraire de Séville – plomb, brique, fils d’or – et ont constaté qu’ils correspondaient à l’emplacement de l’endroit de Valladolid qui a été fouillé, ajoute le communiqué.

Portrait posthume de Colomb par Sebastiano del Piombo, 1519. Il n’existe aucun portrait authentique connu de Colomb. Crédit : Metropolitan Museum of Art – Domaine public

Historiens et archéologues ont depuis recréé en 3D les dimensions de la chapelle de Valladolid qui abritait les restes de Christophe Colomb. En 1544, ses restes ont été déplacés de Séville à Saint-Domingue, qui est la capitale de la République dominicaine, selon les instructions qu’il avait laissées », rapporte l’AFP.

L’histoire a pris une nouvelle tournure lorsque les ossements de Christophe Colomb ont été soudainement transférés à La Havane en 1795, avant d’être réexpédiés de l’autre côté de l’Atlantique et ramenés à Séville en 1898.

Selon l’AFP, la République dominicaine affirme que Colomb est enterré dans un phare orné à Saint-Domingue.

Toutefois, selon le récent rapport, les équipes à l’origine de l’étude ADN de 2005 ont déclaré que si elles sont convaincues que les ossements de Séville sont ceux de Christophe Colomb, la tombe de Saint-Domingue pourrait également contenir une partie de ses restes.

Source : Ancient Pages  Traduction : Emilie pour © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here