Un anneau de cou en or unique en son genre datant de l’âge du fer germanique (400-550 après JC) a été découvert dans un champ non loin d’Esbjerg, sur la péninsule du Jutland, au Danemark.

L’anneau pèse près d’un demi-kilo (446 grammes) et présente des creux en forme de croissant. La décoration est si minutieuse que les formes des croissants des deux anneaux sont très légèrement différentes : les croissants de l’anneau extérieur comportent huit creux décoratifs, tandis que ceux de l’anneau intérieur en comportent six. Le point le plus large de l’anneau mesure 21 centimètres de diamètre.

Les ornements de l’anneau sont si rares qu’ils en font un « chef-d’œuvre de qualité quasi divine », comme le qualifie le musée du sud-ouest du Jutland. Ce type de décoration n’est connu que de moins d’une douzaine de bagues similaires trouvées au Danemark. Et celle-ci est de loin la plus élaborée, la plus finement travaillée d’entre elles. C’est la seule à présenter une plaque soudée avec un décor complexe de fils d’or.

Les experts ont noté que l’anneau a été délibérément enterré et caché et que l’habitant à qui il appartenait n’a pas sacrifié l’anneau aux dieux, ce qui était une pratique courante à cette époque.

Ce type de décoration n’est connu que de moins d’une douzaine de bagues similaires trouvées au Danemark. Et celle-ci est de loin la plus élaborée, la plus finement travaillée d’entre elles. Photo : Sydvestjyske Museer

« À l’époque, les sacrifices se déroulaient généralement dans des zones humides, des tourbières, etc. Nous savons qu’une grande zone humide existait près du site de la découverte, donc si l’objet a été sacrifié aux dieux, c’est là qu’il aurait été placé », a déclaré Claus Feveile, conservateur au musée viking de Ribe, dans un communiqué.

L’anneau de cou en or a été découvert par le détecteur de métaux Dan Christensen en octobre 2021. Lorsqu’il a trouvé l’anneau de cou, Christensen a immédiatement alerté le personnel du musée. Dans la semaine qui a suivi la découverte, tout le champ a été scanné avec des détecteurs de métaux au cas où l’anneau aurait fait partie d’un plus grand regroupement d’objets précieux dispersés par l’activité agricole. (Les précédents exemples de colliers de cette période ont été trouvés par paires.) Rien n’a été trouvé.

Photo: Sydvestjyske Museer

Une fouille complète du site de la découverte a révélé des preuves d’un établissement sous une fine couche de terre de labour, y compris des trous de poteau portant le toit de plusieurs longues maisons à trois nefs datant de 300 à 600 ans après JC. Il a été retrouvé sous la couche de terre, les archéologues pensent donc qu’il a été enterré là où il a été trouvé.

Les archéologues pensent que cette pièce n’a pas été déplacée depuis, car l’anneau doré est en parfait état et a conservé sa forme.

Dans un premier temps, l’anneau de cou sera exposé au Musée Ribes Vikinger jusqu’au 23 décembre.

Source : Arkeonews Traduction : Amélie pour © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here