Une tombe vieille de 1 000 ans, située sur une île isolée du nord de la Pologne, s’est révélée riche en objets funéraires, dont certains sont extrêmement rares. Deux anneaux d’ambre, un bol en bronze, un couteau en fer dans un étui en cuir et des boucles en bronze ont été découverts dans la tombe d’un homme près du village d’Ostrowite, qui a vécu entre le 11e et le 12e siècle, rapporte The First News.

Ce n’est pas la première fois que des sépultures anciennes sont mises au jour sur le site d’Ostrowite, qui se trouve dans la voïvodie de Poméranie en Pologne. Deux sépultures contenant des bols en bronze ont été découvertes auparavant, l’une en 2007 par un agriculteur travaillant dans son champ et l’autre par des archéologues en 2010. Comme des fragments de bols en bronze continuaient d’être trouvés sur l’ensemble du site, les archéologues ont décidé de travailler avec des équipes de bénévoles équipés de détecteurs de métaux pour repérer les endroits où creuser pour trouver d’autres tombes en 2020 et 2021.

En 2020, ils ont découvert une tombe orientée est-ouest (Tombe 80) avec un bol en bronze au niveau des jambes d’un homme mort. Selon The History Blog , seuls les hommes étaient enterrés avec des bols en bronze au Moyen Âge en Pologne. La dernière tombe découverte sur le site (Tombe 81) en 2021 était meublée non seulement d’un bol en bronze, indiquant ainsi qu’un homme y était enterré, mais aussi de nombreux objets plus coûteux. Ceci, ainsi que sa taille, a conduit les archéologues à conclure qu’il s’agit de la tombe d’une élite locale de Poméranie.

La dernière tombe trouvée sur le site était garnie non seulement d’un bol en bronze, indiquant ainsi qu’un homme y était enterré, mais aussi de nombreux objets plus coûteux, tels que deux bagues en ambre. (Jerzy Sikora )

La Tombe 81 et son trésor

Le Dr Jerzy Sikora de l’Université de Łódź, qui dirige les fouilles à Ostrowite depuis des années, a déclaré : « Le défunt était très probablement un représentant de l’une des élites poméraniennes locales« .

Mesurant 3 mètres de long et 1,5 mètre de large, la tombe est plus grande que la moyenne des tombes à bol en bronze de la région, ce qui suggère également qu’il s’agit d’une tombe d’élite. Bien que le matériau avec lequel elle a été construite n’ait pas survécu, sa forme et sa taille indiquent qu’il s’agissait d’une tombe à chambre en bois construite comme un grand coffre ou une petite maison.

Une tombe à chambre est un type de tombe que l’on trouve dans les cultures anciennes du monde entier. Lorsqu’elle est utilisée pour une sépulture individuelle, elle est censée signifier un statut plus élevé pour le défunt qu’une tombe ordinaire.

Le bol en bronze a été trouvé au pied du mort, avec deux fragments de bois posés dessus. Les archéologues n’attribuent aucune signification funéraire à ces morceaux de bois et pensent qu’ils sont tombés du toit en bois de la tombe. Parmi les autres vestiges organiques trouvés sur le bol et son dessous, on trouve des traces de textile et de cuir, provenant probablement des vêtements et des chaussures de l’homme, préservées par l’oxyde de cuivre du bol.

Le bol en bronze a été trouvé au pied du mort.

Des bagues d’ambre rares

Deux bagues d’ambre ont également été trouvées dans la tombe. L’un des anneaux a été trouvé à l’endroit où auraient été les doigts de la main droite, qui n’ont pas survécu. L’autre se trouve sur un doigt de la main gauche, de l’autre côté du corps. Les anneaux d’ambre ne sont pas couramment trouvés dans les tombes et en trouver deux dans une même tombe est très inhabituel. Selon The First News, citant le Dr. Sikora,

« Ce qui est remarquable, c’est le fait qu’il y a deux anneaux presque identiques situés de manière symétrique par rapport à l’axe du corps. Et en plus, ils sont en ambre. La situation est unique. Je ne connais pas d’autres sépultures similaires. »

Deux anneaux presque identiques étaient situés de façon symétrique par rapport à l’axe du corps. ( Jerzy Sikora )

Un autre artefact retrouvé dans la tombe était un couteau en fer dans un fourreau en cuir avec des accessoires en bronze. La surface de la gaine présente également des restes de textiles organiques. Les restes organiques sur le bol et la gaine du couteau seront analysés. Deux fragments de pièces de monnaie ont également été trouvés dans la tombe.

Une sépulture chrétienne

Les archéologues pensent que la personne était chrétienne parce qu’elle a été enterrée et non condamnée aux flammes. L’orientation est-ouest du corps indique également une sépulture chrétienne. Selon le Dr Sikora, en l’absence de sources écrites, il est difficile de déterminer si la région était déjà sous l’influence de la dynastie des Piast. Les Piast ont été la première dynastie de monarques en Pologne et ont régné entre 930 et 1370 après JC.

Selon The First News, le Dr Sikora a déclaré : « Ostrowite, où la dernière découverte a été faite, était un centre de pouvoir important mais local, qui a fonctionné du 11ème au 14ème siècle. Il s’agissait d’un complexe résidentiel assez développé avec une colonie sur une île voisine, qui, au moins jusqu’à environ 1160, était reliée à la rive à l’aide d’un pont en bois, mais il est presque certain qu’elle fonctionnait déjà plus tôt. »

La découverte a été faite sur une île près du village d’Ostrowite, dans le nord de la Pologne. ( Jerzy Sikora )

Étant donné que des fragments de bol en bronze ont été trouvés partout sur le site d’Ostrowite depuis que la première tombe y a été accidentellement découverte en 2007, on espère que les archéologues découvriront bientôt d’autres vestiges matériels intéressants pour reconstituer l’histoire de cette colonie du haut Moyen Âge.

Source : Ancient Origins Traduction : Emilie pour © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here