La Turquie abrite de nombreuses villes souterraines anciennes et sophistiquées, mais leur nombre exact reste une question ouverte car plusieurs de ces royaumes souterrains n’ont pas encore été localisés.

Parmi les nombreux exemples, on peut citer la province de Nevsehir, en Anatolie centrale, célèbre pour son labyrinthe de tunnels, la ville souterraine la plus grande et la plus complexe du monde. Le vaste réseau labyrinthique est, selon les experts, susceptible d’être la ville souterraine la plus grande et la plus complexe du monde.

La récente découverte de nombreux artefacts dans une ancienne ville souterraine du district de Midyat, dans le sud-est de la province de Mardin, jette un nouvel éclairage sur l’histoire de la région.

Mardin est l’une des rares villes au monde où la ville entière a été déclarée site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cela s’explique par le fait que chaque centimètre carré de la ville suinte l’histoire et la culture, et que ces terres situées le long du Tigre ont été le carrefour des civilisations depuis l’aube de la civilisation elle-même.

L’histoire de la ville remonte au moins au 14e siècle avant JC, lorsqu’elle était un lieu important de l’empire assyrien moyen et qu’elle était connue sous le nom d’Izala, son nom persan.

Elle a été plus ou moins continuellement un centre culturel de la région, et on trouve dans la ville des traces d’influences chaldéenne, nestouri, yézidi, juive, kurde, musulmane, syriaque, yakoubi, arabe, tchétchène, arménienne, ainsi que de nombreuses religions et ethnies plus obscures.

Des experts examinent les ruines antiques. Crédit : Daily Sabah

L’ancienne ville souterraine de Mardin, appelée Matiate, est remarquable et comporte des lieux de culte, des silos, des puits d’eau et des passages avec couloirs.

En examinant la ville souterraine, les archéologues ont mis au jour de nombreux objets appartenant aux deuxième et troisième siècles de notre ère.

« Dans ce quartier, une grotte a été découverte dans le cadre d’un projet lancé il y a deux ans pour le nettoyage et la conservation des rues et des maisons historiques. Après qu’il ait été déterminé que la grotte est un passage vers différents endroits avec des couloirs, des travaux d’excavation ont été lancés pour mettre au jour la ville souterraine », rapporte le Daily Sabah.

Gani Tarkan, directeur du musée de Mardin et responsable des fouilles à Matiate, a déclaré que leurs travaux s’étendront à l’ensemble du district. Déclarant que des exemples similaires de villes souterraines ont été trouvés en Anatolie mais que la ville souterraine de Midyat a des caractéristiques très différentes, Tarkan a poursuivi : « Matiate a été utilisée sans interruption pendant 1 900 ans.

Une ouverture de grotte menant à la ville souterraine. Crédit : Daily Sabah

Elle a d’abord été construite comme une cachette ou un lieu de fuite. Comme on le sait, le christianisme n’était pas une religion officielle au deuxième siècle. Les familles et les groupes qui acceptaient le christianisme se réfugiaient généralement dans des villes souterraines pour échapper aux persécutions de Rome ou formaient une ville souterraine. Il est possible que la ville souterraine de Midyat ait été l’un des espaces de vie construits à cette fin. Nous estimons qu’au moins 60 à 70 000 personnes ont vécu sous terre dans cette région. »

Une vue de l’une des mosaïques trouvées dans l’église, à Mardin, dans le sud-est de la Turquie. Crédit photo : AA

On s’attend à ce que le nombre de visiteurs du district augmente considérablement avec la mise au jour complète de la ville souterraine.

Au fil des ans, les archéologues ont mis au jour de nombreuses découvertes anciennes remarquables dans la ville de Mardin. Il y a peu, les scientifiques ont découvert des mosaïques anciennes appartenant à une église vieille de 1 600 ans dans le village de Göktas, dans le sud-est de la province de Mardin.

Sur la base des découvertes archéologiques faites jusqu’à présent, il est clair qu’il y a encore beaucoup à découvrir dans cette région.

Source : Ancient Pages  Traduction : Amandine pour © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here