Un touriste britannique risque la peine de mort en Irak après avoir été accusé de faire sortir clandestinement des objets d’art du pays.

Jim Fitton, un ancien géologue, a ramassé des fragments de pierre et des tessons de poterie brisée comme souvenirs lors d’une visite archéologique d’Eridu, une ancienne cité sumérienne du sud de l’Irak. Il a été arrêté à l’aéroport le 20 mars après la fouille des bagages du groupe de touristes. Un touriste allemand qui faisait également partie du circuit a été appréhendé à l’aéroport.

Selon la loi irakienne, l’exportation internationale intentionnelle de tout objet considéré comme faisant partie du patrimoine culturel est « passible d’exécution ».

Les membres de la famille de M. Fitton, qui vivent en Malaisie, ont déclaré à la BBC que les fragments se trouvaient « à l’air libre, sans surveillance et sans aucun panneau mettant en garde contre leur enlèvement ». Les guides touristiques ont également ramassé des tessons et ont encouragé les touristes à faire de même, selon la famille.

Les Fitton demandent maintenant au gouvernement britannique d’intervenir dans le procès, qui doit commencer le 7 mai. L’avocat de Fitton a rédigé une proposition d’abandon des poursuites, a déclaré la famille à la BBC, mais le plan doit être approuvé par le ministère britannique des Affaires étrangères avant d’être présenté à un magistrat de haut rang en Irak.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Amanda Milling, a déclaré dans un communiqué que l’agence avait réagi au cas de Fitton.

« Nous comprenons l’urgence de l’affaire et avons déjà fait part de nos préoccupations aux autorités irakiennes concernant l’imposition possible de la peine de mort dans le cas de M. Fitton et l’opposition du Royaume-Uni à la peine de mort en toutes circonstances, par principe », indique la déclaration.

La ville d’Eridu a probablement été fondée vers 5400 avant JC dans les marais du sud de l’Euphrate, autrefois luxuriants, connus localement sous le nom d’Ahwar. (La région aquatique a été largement asséchée entre 1950 et les années 1970 à des fins d’agriculture et de forage pétrolier). Elle était considérée comme la première ville du monde par les Sumériens et, dans la mythologie sumérienne, servait de royaume terrestre aux dieux. Elle a été occupée entre le 5e et le 2e millénaire et a atteint le zénith de son influence au 4e millénaire.

L’architecture générale d’Eridu est un grand monticule composé de 18 couches d’habitations – des temples en briques crues, des maisons et d’autres structures construites sur les ruines d’anciens habitants pendant quelque 3 000 ans. Aujourd’hui, la plupart des touristes visitent les temples bien préservés d’Eridu, ou ziggourats, dont la plus célèbre est la ziggourat d’Enki.

L’Ahwar du sud de l’Irak, qui comprend Eridu et les villes sumériennes Uruk et Ur, a été ajouté à la liste du patrimoine mondial en 2016.

Près de 100 000 personnes ont signé une pétition demandant la libération de Fitton. Dans une déclaration, sa famille a indiqué que les réactions à la campagne étaient « incroyables » et a remercié le soutien « d’anciens collègues, de bons amis, d’âmes sœurs et de parfaits inconnus qui n’ont pas permis que cela passe inaperçu. »

Source : ARTnews Traduction : Delphine pour © Le Savoir Perdu Des Anciens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here